Comment se prépare-t-on à une plus longue vie ?

Vivre jusqu’à 100 ans voire plus, cela semble tentant. Mais comment se préparer à la longévité ? Plusieurs aspects importants entrent en compte, comme le suggère Dirk Schyvinck, auteur et expert en longévité.

L’espérance de vie ne cesse d’augmenter dans les pays occidentaux. Tous les 10 ans, nous gagnons 3 ans de vie. Les centenaires seront plus nombreux. Certaines personnes ne seraient pas contre l’idée d’atteindre le cap des 150, 175 et 200 ans, comme le révèle la grande enquête sur la longévité, initiée par l’assureur-vie NN. Vivre plus longtemps aura des implications tant au niveau collectif qu’individuel.

Le modèle de vie actuel est obsolète et devra évoluer

Une chose est sûre, le modèle actuel hérité de la révolution industrielle n’est plus d’actualité. « La révolution digitale et l’augmentation de l’espérance de vie ont cassé le modèle », note d’emblée Dirk Schyvinck, expert en longévité. « Ce modèle basé sur un certain nombre d’années à l’école, au travail et à la retraite ne tient plus aujourd’hui. Ce que l’on apprend aujourd’hui n’est plus valable 20 ans mais 5 à 10 maximum ». Vivre plus longtemps signifie aussi travailler plus longtemps. « Demander de travailler plus longtemps semble inconcevable pour de nombreux Belges », confirme le spécialiste.

Imaginer un nouveau modèle

Préparer la longévité passe donc par la création d’un nouveau modèle. « Nous devons nous préparer au changement, c’est une question individuelle et collective. Il faut créer un nouveau modèle ». De la même façon que ce qui se fait au Japon par exemple ? « Un conseil de longévité (Council for Designing the 100-year Life Society) réunissant experts, ministres et académiciens a été créé pour trouver une solution à ces défis sociétaux. C’est une autre vision ici, plus globale. Pourquoi ne pas imaginer un ministre de la longévité chez nous ? », propose Dirk Schyvinck. Des changements au plus haut niveau sont nécessaires. Mais, il y a aussi un travail individuel à réaliser.

Finance, santé, compétences… créer ses propres atouts

Vivre plus longtemps a de nombreux avantages. Encore faut-il se créer pour soi-même des circonstances favorables comme le suggère Dirk Schyvinck. « Le focus aujourd’hui est souvent financier : ‘aura-t-on assez d’argent pour notre retraite ?’. Il faut préparer sa retraite en ayant les reins assez solides mais ce n’est pas le seul atout. » La santé et les compétences ont également de l’importance. « La santé, surtout en cette période, est primordiale. La santé physique mais aussi mentale. C’est là qu’intervient la prévention. Et, il en va de même pour nos compétences individuelles. Elles doivent suivre, anticiper l’accélération technologique pour rester à armes égales avec les plus jeunes et l’automatisation grandissante ». Comment se préparer à une vie plus longue ? « Investissez et soignez votre portefeuille, mais aussi votre santé et vos compétences », conclut-il.

Et vous, êtes-vous prêt(e) à vivre plus longtemps et plus heureux ?
Participez à la grande enquête sur la longévité, initiée par l’assureur de vie NN.
La Une Le fil info Partager
Sommaire