Accueil Présidentielle américaine 2020

Présidentielle américaine: «Biden veut se montrer rassembleur, à n’importe quel prix»

La président élu refuse de participer à toute forme de dispute avec Donald Trump, qui n’accepte toujours pas sa défaite.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 6 min

Evan Osnos est un journaliste du New Yorker et auteur d’une biographie de Joe Biden*.

Quelle est la posture de Joe Biden, face au refus catégorique de Donald Trump de concéder sa défaite dans les urnes ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, mercredi 11 novembre 2020, 19:24

    @Paul Van Obberghen, je me demande si l'article récent du Soir (sur le pourquoi de l'obstination de Trump à refuser sa défaite) ne marquait pas juste. Utiliser la colère d'une base aisément manipulable pour éponger le coût d'une présidentielle ratée et préparer un trésor de guerre pour les futurs démêlés de l'ex-président avec la Justice ne paraît pas être une hypothèse loufoque. Il semble d'après cet article que la base républicaine est fortement sollicitée pour financer le "combat judiciaire". J'imagine assez facilement Trump continuer à exploiter la bêtise humaine crasse qu'il a réussi à manipuler pendant cinq ans pour financer sa défense de justiciable qui ne sera plus couvert par l'immunité dès le 21 janvier prochain. Quand à Liliane, je ne pense pas qu'il soit encore utile de lui parler, soit dans le meilleur des cas, c'est un troll russe bâclé tellement elle est ridicule, soit cette pauvre fille pourrait au moins s'offrir de ne pas exposer sa bêtise avec autant d'impudeur.

  • Posté par DE GRAEVE LILIANE, mercredi 11 novembre 2020, 12:22

    Qu'il en profite, ce sont ses dernières heures en liberté, fini de payer les journaux pour s'autoproclamer président, l'heure approche à grand pas, il faudra bientôt rendre des comptes, pareil pour ses nombreux complices dont ceux qui l'ont félicité à sa demande pour mieux bluffer la population. A suivre.

  • Posté par Alain B, mercredi 11 novembre 2020, 20:29

    Honnêtement, je préfèrerais avoir tort ...

  • Posté par Alain B, mercredi 11 novembre 2020, 20:27

    @ Vanderstraeten Jean Louis ... "Qu'ont-ils à y gagner ?" Leur réélection lors des mid-terms ? Certains ont été élus/réélus à cause de la mobilisation des fans de Trump ... dénoncer Trump, c'est renoncer aux voix des suprémacistes blancs, des QAnon, d'un paquet d'illuminés qui croient les fables qu'ils lisent sur les réseaux sociaux, même quand c'est traduit du russe. Ils ont du mal à faire la fine bouche, tout comme Trump a tiré profit de ces abrutis qui pensent que la terre est plate et vieille de 6000 ans.

  • Posté par Vanderstraeten Jean Louis, mercredi 11 novembre 2020, 17:41

    La grande question est pourquoi certaines personnes, comme nous pouvons le lire ici, s'obstinent-elles à soutenir des individus dont le succès politique est basé sur la haine, la division, le racisme, l'obscurantisme et le déni ? Qu’ont-elles à y gagner ? Pourquoi cette haine de l'autre? Les USA, plus que l'Europe encore, ne sont plus vraiment divisés entre gauche et droite mais entre humanisme et barbarie ... et nous sommes mal barrés !

Plus de commentaires

Aussi en Présidentielle américaine 2020

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs