Malte choisit le système de gestion de vol de drones d'une entreprise gantoise

Ce système consiste en une plate-forme en ligne qui autorise les opérateurs de drones à demander une autorisation de vol de manière simple, en détaillant le lieu du vol, la date, la durée et le type de drone utilisé.

Il a été présenté mardi aux autorités maltaises, dont le ministre des Transports, Michael Falzon.

La plate-forme montre les détails de l'espace aérien, y compris les zones dans lesquelles les vols sont autorisés ou restreints, fournit des prévisions météorologiques, permettant d'évaluer les risques et de s'assurer que les demandes de vol sont conformes au format requis par les autorités maltaises, a précisé le CEO de l'entreprise dans un communiqué.

Selon M. Verbruggen, l'administration maltaise des Transports est ainsi en mesure d'approuver au cas par cas des vols nécessitant une autorisation spécifique. Si le vol n'excède pas certains paramètres de risque, l'approbation peut être délivrée automatiquement.

Le système d'IDRONECT est déjà actif et répond aux normes de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA). Il sera opérationnel pour l'entrée en vigueur de la règlementation de l'AESA qui entrera en vigueur le 31 décembre prochain.

"Quand nous avons conçu le système, nous avions à l'esprit qu'il devait être aisé à utiliser par les opérateurs de drone afin de voler de manière sûre et légale (...). Et d'autre part nous devions permettre aux autorités de faire potentiellement face à un grand nombre de demandes de vol sans surcharge administrative", a précisé M. Verbruggen, cité dans le communiqué.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous