Japon: un réacteur nucléaire endommagé par le tsunami de 2011 autorisé à redémarrer

Japon: un réacteur nucléaire endommagé par le tsunami de 2011 autorisé à redémarrer

Un réacteur d’une centrale nucléaire du nord-est du Japon est devenu mercredi le premier parmi ceux ayant été endommagés par le séisme et le tsunami de 2011 à obtenir une autorisation finale de redémarrage, avec le soutien des autorités régionales.

Le réacteur numéro 2 de la centrale d’Onagawa, située à 340 kilomètres au nord de Tokyo, avait déjà été autorisé à redémarrer par les autorités de sûreté nucléaire après s’être conformé à de nouvelles normes de sécurité imposées après la catastrophe de Fukushima le 11 mars 2011.

Mais il devient aujourd’hui le premier réacteur affecté par la catastrophe à obtenir le feu vert décisif des autorités locales pour son redémarrage, après l’aval du gouverneur de la préfecture de Miyagi, Yoshihiro Murai.

Toutes les centrales nucléaires du Japon avaient été fermées après l’accident nucléaire de Fukushima et la plupart d’entre elles sont encore aujourd’hui à l’arrêt.

Le gouvernement fait toutefois pression depuis des années pour remettre plusieurs d’entre elles en service, d’autant qu’il s’est fixé fin octobre un objectif de neutralité carbone à horizon 2050 pour le pays, qui paraît difficile à atteindre sans augmenter sensiblement la part du nucléaire.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous