Standard: la fédération marocaine a obligé Selim Amallah à voyager

belga
belga

«  Il me fallait des joueurs à 100 % sur le plan physique », avait expliqué Philippe Montanier à l’issue des débats. Dans la foulée, Amallah n’avait pas été autorisé à rejoindre l’équipe nationale du Maroc, en stage au Complexe Mohammed VI de Maâmoura en vue de la double confrontation face à la Centrafrique, les 13 et 17 novembre 2020, comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Mais la situation a changé au cours de ces dernières heures, la fédération marocaine de football exigeant du club liégeois qu’il libère son joueur afin qu’il soit examiné sur place. Aussi le médecin des Rouches, Bertrand Vanden Bulck, a-t-il pris directement contact avec le responsable médical de l’équipe nationale du Maroc, pou tenter d’éviter, dans le contexte de la crise sanitaire actuelle, que Selim Amallah ne fasse un aller-retour inutile.

Mais malgré l’attestation fournie par Bertrand Vanden Bulck, la fédération marocaine n’a pas changé d’avis. Du coup, Amallah, qui se plaint toujours de genou, s’est envolé mercredi après-midi pour le Maroc afin de se faire ausculter, le Standard ne pouvant, sur le plan réglementaire, s’y opposer. Au grand dam de Philippe Montanier qui aurait volontiers fait l’économie de cet épisode et aurait préféré que son international marocain ne prenne, en plein Covid, aucun risque. D’autant plus que le sélectionneur national Vahid Halilhodzic a déjà fait appel à l’attaquant de l’Ajax Zakaria Labyad pour remplacer le milieu offensif du Standard.

 
 
À la Une du Soir.be
  • 10897299-134
    Standard

    Au caractère, le Standard reste dans le coup

  • B9725354013Z.1_20201126081432_000+GS9H4I48L.1-0
    Société

    Comité de concertation: les thèmes qui seront abordés

  • Sophie Quoilin
    Société

    Les experts contre tout allégement du confinement

À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous