Comité de concertation de vendredi: pour la ministre de l’Intérieur, «il est trop tôt pour un assouplissement des mesures»

Annelies Verlinden, ministre de l’Intérieur (CD&V)
Annelies Verlinden, ministre de l’Intérieur (CD&V) - Photo News

Deux semaines après un Comité de concertation (Codeco) qui avait décidé du reconfinement du pays, les entités fédérées se réunissent vendredi pour un nouveau « Codeco ». Alors que la situation épidémiologique du pays s’améliore, à quoi peut-on s’attendre ?

Une chose est sûre, experts et politiques s’accordent à dire que, même si les chiffres de ces derniers jours sont encourageants, il est bien trop tôt pour relâcher la bride et rouvrir magasins, commerces de contact ou Horeca.

« Trop tôt pour annoncer des assouplissements »

Mardi, la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V), prévenait déjà : «    . On va évaluer les chiffres, on suit ça de très près. Il y aura un comité de concertation ce vendredi mais, pour être honnête, je pense que c’est trop tôt pour annoncer des assouplissements ».

Période très importante

« Il faut se rendre compte que, pour les hôpitaux, on a reporté des soins importants, on a créé de la capacité additionnelle. Et donc, il est trop tôt pour se prononcer et je ne veux pas faire de fausses promesses. Mais on se rend compte que c’est une période très importante : Noël, Saint-Nicolas… On le sait et on prendra ça en compte », a ajouté la Ministre de l’Intérieur, des Réformes institutionnelles et du Renouveau démocratique.

Sur le même sujet
Politique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous