Accueil Monde Proche-Orient

Que fera Biden pour la Palestine?

Des signes montrent que Netanyahou devra s’adapter à une administration Biden moins généreuse en cadeaux que sa devancière. Mais les Palestiniens se doutent que leurs attentes n’en seront pas pour autant rencontrées.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

La victoire de Joe Biden aux USA va-t-elle revigorer une cause palestinienne en déshérence sur la scène internationale depuis une vingtaine d’années ? Les premiers intéressés, les Palestiniens, n’entretiennent pas trop d’illusions. L’ère de l’administration Obama dans laquelle le futur président américain occupait le siège de copilote entre 2009 et 2017 a laissé trop d’espoirs déçus. Mais la comparaison avec le règne de Donald Trump donne envie aux Palestiniens de croire à des jours meilleurs.

Ils ont en effet vécu ces quatre dernières années comme une lente descente aux enfers. Dès la nomination par Trump de l’avocat d’affaires David Friedman comme ambassadeur américain en Israël, annoncée le 15 décembre 2016, les Palestiniens savaient de quel bois Trump allait se chauffer : ledit Friedman, en effet, s’activait depuis longtemps aux Etats-Unis en faveur de la colonisation des territoires palestiniens occupés. Le message était clair.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Tielemans Roger, mercredi 23 décembre 2020, 14:08

    cher Alain, juke crois savoir que "il ne va pas avoir facile" n'est pas français ! je préfère " il ne lui sera pas facile de " sorry et merci

  • Posté par Capiaux Alain, jeudi 12 novembre 2020, 13:11

    Avec une non majorité au sénat pour Biden si il est bien le président élu ce qui n'est pas sur et une majorité étriquée à la chambre (+ 6 élus républicains) il ne va pas avoir facile de faire quoi que ce soit, ni rejoindre l'accord nucléaire avec l'Iran, ni d'ailleurs l'accord de Paris sur le climat et changer les nouveaux rapports entre Israël et les pays arabes. Baudouin va encore me faire rire.

  • Posté par Van Obberghen Paul, jeudi 12 novembre 2020, 14:36

    Le Président US peut prendre un certain nombre de décisions importantes par décret (Executive Order) dont Trump a usé et abusé, comme celui de sortir de l'Accord de Paris et de l'OMS. Y retourner passera par la même voie. La majorité à la Chambre est sans doute faible mais c'est une majorité. Pour le Sénat, c'est plus compliqué, évidemment, mais il ne pourra pas tout bloquer pour le principe de tout bloquer.

  • Posté par Léotard Marc, jeudi 12 novembre 2020, 13:08

    M. Loos est un excellent journaliste. Il est d'autant plus dommage, par conséquent, que le temps passé sur son domaine d'expertise l'ai fait adopter une opinion partisane qui l'écarte de l'objectivité dépassionnée qu'on attend de sa profession. Titrer "que fera X pour la Palestine?" n'est pas neutre. Comme ne le serait pas "que fera X pour Israël?", par exemple, ou "que fera X pour l'Égypte?". Qu'il écrive cet article pour un journal palestinien ; pas dans un journal belge supposé neutre.

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs