Accueil Culture Livres

Les petits poèmes en prose de Patti Smith

« L’année du singe » est le carnet de route et de rêves d’une grande poétesse.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 2 min

Longtemps, pour un certain public francophone, Patti Smith fut l’interprète de Because the Night, de Frederick ou de People have the Power. Une rockeuse mécaniquement taxée de « poétesse » par des critiques qui ne se sont pourtant jamais vraiment appesantis sur ses recueils néorimbaldiens, traduits aux éditions Tristram ou chez Christian Bourgois.

Tout a changé en 2010 avec Just Kids, récit initiatique de ses années de bohème à New York, à la fin des sixties, en compagnie du photographe Robert Mapplethorpe. Couronné par le National Book Award en 2016, l’ouvrage, sorti en français chez Denoël, puis en Folio, connut un succès considérable et mérité. Depuis, l’autrice, qui a rejoint la prestigieuse maison Gallimard, s’est enhardie, au point de parler désormais de « travail » lorsqu’elle évoque ses concerts et ses tournées.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs