Accueil Monde Proche-Orient

Moyen-Orient: Donald Trump va-t-il frapper l’Iran avant de devoir partir?

Avec le soutien d’alliés au Moyen-Orient, le président sortant pourrait être tenté de bombarder les installations nucléaires iraniennes avant l’intronisation de Joe Biden le 20 janvier prochain.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

D’aucuns le pensent : Donald Trump, à côté du combat qu’il mène pour contester le verdict des urnes qu’il estime faussé par les fraudes, aurait décidé de laisser son empreinte sur les événements d’ici le 20 janvier 2021, c’est-à-dire la fin officielle de son mandat. Se pourrait-il qu’en matière de politique étrangère il décide de frapper la république islamique d’Iran, « coupable » selon Trump et ses alliés comme l’Israélien Netanyahou ou le Saoudien Mohamed Ben Salmane, de vouloir se doter de l’arme nucléaire ? Ce 10 novembre, un article du New York Times sonnait en tout cas l’alarme : « Des responsables du ministère de la Défense expriment en privé des craintes que le président puisse lancer des opérations, ouvertes ou secrètes, contre l’Iran ou d’autres adversaires au cours de ses derniers jours au pouvoir ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Patrick Yamedjeu, vendredi 20 novembre 2020, 20:51

    Et pendant ce temps, on déroule le tapis rouge à l'Arabie Saoudite. Il est vrai que eux au moins, ils achètent les armes des occidentaux. MDR.

  • Posté par cuypers freddy, dimanche 15 novembre 2020, 8:31

    Ce Trump est vraiment fou , il faut le renfermer qu,on ne voie plus sa gueule de malade !!!!!!!!

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs