Accueil Société

Coronavirus: la Belgique n’envisage pas de rendre obligatoire la vaccination

Frank Vandenbroucke, le ministre de la Santé, tempère l’enthousiasme autour des vaccins.

Temps de lecture: 1 min

Il n’y aura aucune décision quant au déconfinement dans les deux prochaines semaines, a indiqué vendredi en commission de la Chambre le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke.

Le Comité de concertation prévu ce vendredi après-midi va seulement réaliser une évaluation de la situation, a expliqué le ministre en commission Santé et Égalité des chances.

Concernant la vaccination, M. Vandenbroucke a confirmé que le gouvernement ne l’envisageait que sur base volontaire. Il a également modéré l’enthousiasme né des récentes annonces faites par plusieurs laboratoires. « Les vaccins constituent la solution à terme, il n’y a aucun doute à ce sujet. Mais quand, dans quelle mesure et à quelle vitesse, je plaide pour une grande prudence sur ces questions. »

Le gouvernement va mettre en place une task force « qui sera menée par une personnalité forte et compétente », a précisé le ministre. Cette personne aura pour mission de mettre en place une politique en la matière, en collaboration avec les autorités et toutes les parties concernées. « La campagne de vaccination constituera un test pour notre capacité à faire aboutir cet effort de solidarité avec l’ensemble des acteurs », a conclu M. Vandenbroucke.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, vendredi 13 novembre 2020, 19:23

    La Belgique a été incapable d'organiser et de mettre sur pied dans un délai raisonnable la logistique nécessaire pour les tests PCR (prélever des échantillons et les faire parvenir aux labos). Idem pour distribuer des masques. Et idem pour organiser un traçage, mal conçu dès le départ. Ferons-nous mieux pour les vaccins? Sans parler du risque de voir une bande d'illuminés débiles s'opposer à la vaccination, empêchant celle-ci de toucher assez de monde pour arriver à une immunité de groupe!

  • Posté par Propronet Juste, vendredi 13 novembre 2020, 17:19

    Que l’on vaccine en premier lieu les ministres.

  • Posté par Chluda Cedric, vendredi 13 novembre 2020, 16:13

    Dans le monde: "J’ai compris que ce vaccin de Pfizer doit être gardé et transporté à température de – 72 °C… C’est quand même très contraignant pour une large diffusion ? C. A. : Absolument. Ce vaccin, s’il est mis sur le marché, sera le premier vaccin à ARN messager approuvé pour l’homme. Or, l’ARN est une molécule instable qui nécessite d’être conservée dans un environnement très froid. Il faut des congélateurs spécifiques et très onéreux et ni les médecins de ville ni les pharmacies de quartier n’en sont équipés." https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/11/12/le-vaccin-contre-le-covid-19-de-pfizer-ne-semble-pas-adapte-a-une-vaccination-de-masse_6059498_3244.html S'il est mal stocké, quels sont les risques?

  • Posté par Raspe Eric, vendredi 13 novembre 2020, 18:52

    L'ARN se fragmente s'il n'est pas stocké correctement : vous serez injecté avec des petits bouts d'ARN incapables de produire l'antigène. Donc vous injecter le vaccin dégradé ou de l'eau ce sera kif kif. Rassurez-vous, votre sang transporte naturellement de l'ARN dégradé. Vous n'en mourrez sûrement pas. Donc le seul risque d'un mauvais stockage est l'inactivité du vaccin.

  • Posté par Esser Olivier, vendredi 13 novembre 2020, 16:07

    Je sens que ce sera le chaos organisationnel pour ces vaccins. Manque de matériels, de personne pouvant administrer le vaccin enfin l'impréparation totale auquel la Belgique semble être championne. J'entends déjà les "responsables" dire "qu'ils ne pouvaient pas prévoir". De toute façon, ils trouveront bien quelqu'un sur qui jeter la faute. Quant au vaccin, l'immunité contre les autres coronavirus ainsi que d'ailleurs le SARS-Cov1 (auquel le covid19 est apparent) n'est que temporaires (un ou deux ans maximum), il est vraisemblable que le vaccin ne fera pas mieux. C'est déjà bien, mais ça risque d'être plus compliqué qu'une petite piqûre et hocus pocus le virus a disparu.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko