Nethys - Nethys confirme les quatre offres sur la table pour la reprise d'Intégrale

Son personnel déplorait lundi ne pas avoir toutes les informations le concernant et le front commun syndical fustigeait de devoir apprendre l'évolution du dossier par presse interposée.

Integrale, filiale de Nethys, a un besoin urgent de capital supplémentaire car l'entreprise ne répond plus aux exigences de solvabilité de la Banque nationale (BNB). Son ratio de solvabilité - qui indique le montant des fonds propres dont l'assureur dispose pour faire face à ses engagements - est passé sous la barre des 100% au début de l'année.

Après un plan de relance précédemment rejeté par la Banque nationale, Integrale avait jusqu'au 27 octobre pour réagir à ce refus de l'autorité de surveillance. Ce que l'assureur a fait fin octobre en soumettant à la BNB et aux actionnaires la proposition d'un candidat repreneur.

"La priorité de Nethys est que ce travail continue à se faire dans le cadre d'une procédure ouverte et transparente, sous l'égide de BNP qui agit en tant que banque d'affaires et qui garantit un traitement équitable entre les différents candidats. Nethys entend aussi poursuivre ce processus en lien étroit avec le Commissaire spécial qui a été désigné par la Banque Nationale de Belgique, avec le management et avec le conseil d'administration d'Integrale", a précisé Nethys, assurant vouloir accorder une attention particulière aux droits des assurés et à la protection de l'emploi.

Quatre offres ont été reçues et sont actuellement examinées, a aussi confirmé Nethhys. "Deux d'entre elles concernent un rachat de la société, les deux autres une reprise d'actifs et de passifs."

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous