Coronavirus: à Noël, «si les chiffres l’imposent, nous devrons être stricts», selon Georges-Louis Bouchez

PHOTONEWS_10889135-060

Georges-Louis Bouchez, le président du MR était l’invité de l’émission « C’est pas tous les jours dimanche » sur RTL-TVI. Le libéral est revenu sur les perspectives envisagées pour célébrer les fêtes de fin d’année, contrariées par la pandémie de Covid-19.

Alors que la situation épidémiologique en Belgique s’améliore doucement, Georges-Louis Bouchez s’est montré prudent quant à ce qui devrait être permis de faire pour fêter Noël et le Nouvel An. « Si les chiffres l’imposent, nous devrons être stricts », a-t-il déclaré. Une position plus nuancée par rapport à ces déclarations de jeudi sur le fait de donner une perspective aux Belges pour les fêtes de fin d’année. Le jeune président de parti avait notamment déclaré : « on ne va quand même pas fêter Noël par Skype ».

Ce dimanche, le président du MR a tenu a clarifié ses propos des derniers jours et rappelé que, « les premières priorités sont : les chiffres et épargner le personnel soignant ». Il a maintenu que l’on pouvait envisager un Noël « à trois ou à quatre ».

Le président des « bleus » francophones appelle « à respecter les règles à 100 %, ce qui n’est pas le cas, pour avoir une perspective plus joyeuse pour les fêtes ». Egalement présent en plateau, le ministre de la Mobilité et vice-premier ministre, Georges Gilkinet a lui appelé les Belges à être « créatifs » pour ses fêtes de fin d’année qui s’annoncent déjà exceptionnelles.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous