Une policière agressée lors d’un contrôle corona: un homme a tenté de s’emparer de son arme

Photo contextuelle
Photo contextuelle - Le Soir

Une policière a été agressée samedi soir à Saint-Josse-ten-Noode lors d’un contrôle du respect des mesures visant à limiter la propagation du coronavirus, annonce la zone de police Bruxelles-Nord. La policière a été frappée par un homme qui ne portait pas de masque de protection et qui refusait de décliner son identité. L’individu a aussi tenté sans succès de s’emparer de l’arme de service. L’individu a été libéré après audition et a reçu un ordre de quitter le territoire.

L’incident est survenu vers 20h00 rue d’Aerschot alors qu’une patrouille de police vérifiait le respect des heures de fermeture des magasins de nuit. Celle-ci a alors constaté un rassemblement d’une dizaine de personnes dans l’une de ces boutiques et leur a demandé de quitter les lieux.

«La majorité a obtempéré, mais un homme a refusé», raconte la porte-parole de la zone de police Audrey Dereymaeker. «Cet homme ne portait en outre pas de masque et refusait de décliner son identité. Une policière a alors voulu procéder à son interpellation, mais l’individu s’est rebellé et a commencé à la frapper et à donner des coups de pied.»

Renfort

Une deuxième patrouille a été appelée en renfort, permettant de maîtriser l’individu. Dans sa lutte, il a toutefois tenté de s’emparer de l’arme de service de la policière, mais sans succès.

L’homme a été conduit au commissariat où il est apparu qu’il s’agissait d’une personne en séjour illégal. Après interrogatoire, il a été libéré et a reçu un ordre de quitter le territoire.

La policière blessée a reçu une incapacité de travail de sept jours.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous