Accueil Sports Football Football à l'étranger

Le but contre son propre camp de l’UEFA

Dans quelques jours, les clubs récupéreront leurs internationaux. Dans quelle condition ? La pandémie n’empêche pas le foot de tourner en rond dans sa propre bulle, mais elle démontre qu’il ne tourne pas rond. De manière absurde, dans sa brutalité, le covid-19 souligne encore plus à quel point le jeu n’est plus une finalité, mais bien un moyen pour générer de l’argent, beaucoup d’argent. Coûte que coûte pourvu que ça rapporte.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le football moderne, une dérivation pudique pour ne pas dire « football-business », a changé le paradigme. Depuis l’avènement de la Premier League, en 1992, et son modèle économique, porté à son paroxysme quelques années plus tard par l’arrêt Bosman, qui a élargi son champ de recrutement et donc son bassin d’audience, ce n’est plus le joueur qui est au centre du jeu, mais bien le profit économique. La Premier League a mis au point une stratégie très rémunératrice entre gestion commerciale et droits tv, imitée partout – mais jamais égalée –, avec comme conséquence notable un nombre et une fréquence accrus des matchs. Un vertigineux emballement devenu carrément nocif à cause de la catastrophe virale.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par codejon jose, lundi 16 novembre 2020, 9:24

    Enfin un journaliste qui ose écrire ce que beaucoup d'autres pensent tout bas . Le seul but de l'UEFA est de gagner de l'argent , et le seul moyen est de multiplier le nombre de matchs , peu importe la sante des joueurs qu'on arrose généreusement d'argent , pour les amadouer et les garder plus facilement sous contrôle . L'UEFA espère encore pouvoir organiser la phase finale de la coupe d'Europe des nations dans 12 pays , les équipes vont devoir changer d'emplacement après chaque match avec la fatigue supplémentaire et inutile que cela va occasionner . Bien entendu les rentrées d'argent pour l'UEFA vont être substantielles puisque elle perçoit des commissions sur toute activité liée a la compétition et sans devoir payer 1 euro en TVA ou taxe . Aucun parti politique écolo de ces pays organisateurs n'a communique sur l'important impact Carbone de tous ces déplacements , auxquels il faudra ajouter ceux des milliers de supporters , eux qui n'arrêtent pas d'accuser la voiture de tous les maux du monde , curieux non ?

Aussi en Football international

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs