Les dessous du patrimoine: ces villes qui vivent au rythme des batailles

Le Mardasson, connu dans le monde entier.
 
Le choix de la rédaction
  1. L’utilité du port du masque en extérieur est controversée, en particulier si les distances entre personnes sont de plusieurs mètres.

    Le masque à l’extérieur est-il efficace? Ce qu’en dit la science

  2. Surprise jeudi matin
: les familles écologiste et libérale signent un communiqué commun pour signifier aux préformateurs qu’elles «
refusent de prendre part à une surenchère qui les dresse l’une contre l’autre
».

    Négociations fédérales: bleus et verts plombent en chœur les informateurs royaux

  3. Netanyahou, tout sourire lors de sa conférence de presse, devient le troisième Premier ministre israélien à normaliser les liens de son pays avec un Etat arabe.

    Israël normalise ses relations avec les Emirats au prix de l’annexion

La chronique
  • «Vous avez de ces mots»: quand Littré dézinguait le «Dictionnaire» de l’Académie

    La parution du Dictionnaire de l’Académie, en 1694, met de nombreuses pendules à l’heure du Quai Conti. Désormais, il devient inconvenant de publier en France un ouvrage traitant de la langue française sans faire acte d’allégeance – assumé ou feint – à cette bible. Cette soumission est d’actualité durant tout le XVIIIe siècle, pendant lequel l’Académie a publié le plus grand nombre d’éditions de son Dictionnaire, entre 1718 (2e édition) et 1798 (5e édition). Cette déférence va être battue en brèche au XIXe siècle, celui qui a vu la naissance de la lexicographie française moderne, incarnée par Emile Littré et Pierre Larousse.

    Une révérence mise à mal

    Dès la première édition de son Dictionnaire, l’Académie française a posé des choix méthodologiques fondamentaux, toujours d’actualité, mais qui ont entraîné une insatisfaction grandissante des lecteurs devenus exigeants en matière d’information linguistique...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: vous suivez?

    Bon, on vous explique. On essaie du moins.

    D’abord, pendant cinq mois, pour donner un gouvernement à ce pays après les élections du 26 mai 2019, Didier Reynders et Johan Vande Lanotte ont essayé de marier PS et N-VA. Mais les socialistes francophones ont répété non, pas possible, jamais.

    Ensuite, pendant un mois, Paul Magnette (PS) a poussé la coalition Vivaldi. Mais CD&V et, dans une moindre mesure, Open VLD ont dit, non, jamais, pas possible sans majorité parlementaire du côté flamand....

    Lire la suite