Ligue des Nations: la Norvège, touchée par le Covid-19, envoie son équipe bis en Autriche

Haaland ne jouera pas ce mercredi.
Haaland ne jouera pas ce mercredi. - Photo News

Exit la star du Borussia Dortmund Erling Haaland, jusqu’ici le meilleur buteur de la compétition, et ses compères Alexander Sorloth (RB Leipzig) et Martin Odegaard (Real Madrid). Motif ? Les deux premiers sont en quarantaine après avoir côtoyé pendant le rassemblement préparatoire l’arrière droit Omar Elabdellaoui, qui a été testé positif au Covid-19 vendredi. Odegaard, qui aurait pu jouer puisqu’il a déjà lui-même contracté le virus en septembre, est rentré à Madrid en accord avec la Fédération après une « évaluation d’ensemble ».

En raison de la contamination d’Elabdellaoui qui dicte cette mise en quarantaine, la Norvège n’avait pas voulu laisser ses coéquipiers et l’encadrement se rendre en Roumanie pour disputer dimanche une autre rencontre de la Ligue des nations. Samedi soir, l’UEFA avait finalement annulé ce match de la Ligue B de la Ligue des nations.

Un compromis

La solution inédite proposée pour le match de mercredi résulte d’un compromis annoncé dans la nuit de dimanche à lundi entre la fédération et les autorités sanitaires norvégiennes. La rencontre pourrait être déterminante pour départager la Norvège et l’Autriche à la tête du groupe 1 et permettre l’accession d’une des deux équipes en ligue A de la Ligue des nations.

Sur les 18 joueurs de « l’équipe nationale de secours » comme la surnomment les médias norvégiens, 13 n’ont jamais disputé de rencontre sous les couleurs norvégiennes, dont le défenseur de Toulouse, en deuxième division française, Ruben Gabrielsen. Tous évoluent hors de Norvège, à l’exception de Veton Berisha (Viking), du voyage parce qu’il a lui aussi déjà été atteint du Covid. « La façon dont les joueurs ont répondu (avec un très court préavis) est impressionnante », a fait valoir Leif Gunnar Smerud, normalement entraîneur de l’équipe espoirs, lui-même catapulté à la tête de la sélection nationale pour l’occasion.

Concernant Odegaard, la directrice sportive de la fédération, Lise Klaveness, a expliqué lors d’une conférence de presse lundi que les journées « frustrantes » d’attente pour savoir si l’équipe pourrait se rendre à Vienne avaient pesé sur le mental du joueur. Elle a aussi évoqué son « historique de blessures » et la « situation du club » espagnol.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • SOCCER JPL D14 MOUSCRON VS CLUB BRUGGE

    Par Christophe Caulier

    Mouscron

    D1A: Mouscron verrouille un point bonus contre Bruges

  • PHOTONEWS_10883631-059

    Par Alexandre Cuitte

    Standard

    Anderlecht, la victime préférée de Maxime Lestienne

  • PHOTONEWS_10887881-006

    Par G.R. et X.TH

    Anderlecht

    Le futur du Sporting d’Anderlecht continue de se jouer en coulisses

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous