Accueil Belgique

L’armée belge planche sur le canon de demain

Cinq pays européens tentent de créer le canon électromagnétique. Arme de longue portée, elle ne nécessite aucun explosif et protège mieux les militaires qui la manipulent.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

L’armée de demain se prépare aujourd’hui. Après les Etats-Unis et la Chine, l’Europe a lancé un projet de recherche pour développer un canon électromagnétique. La réflexion a été confiée au consortium Pilum, l’acronyme anglophone de « augmentation des effets à longue portée à l’aide d’un canon électromagnétique », qui comprend cinq pays, dont la Belgique représentée par le Von Karman Research Institute installé à Rhode-Saint-Genèse. Concrètement, cette arme utilise des champs magnétiques pour éjecter ses projectiles plutôt que de l’explosif.

Pilum s’inscrit dans le programme Action préparatoire sur la recherche en matière de défense supervisé par l’Agence européenne de défense et financé par la Commission européenne. Le financement s’élève, pour l’heure à 1,5 million d’euros. Il pourrait évoluer à l’avenir.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs