Accueil Léna

Le changement climatique met en péril l’avenir de 14% des principaux ports du monde

Les auteurs d’une étude récente partent de deux hypothèses : le non-respect de l’Accord de Paris et une absence d’adaptation des habitudes des infrastructures portuaires.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Il ne s’agit pas uniquement des inondations provoquées par la montée du niveau de la mer et les tempêtes. Les ports, infrastructures essentielles au développement économique de tout pays, sont également menacés par d’autres conséquences du changement climatique, comme les vents forts et les températures élevées, qui empêchent les dockers de travailler dans des conditions normales. Un groupe d’experts de l’Institut d’hydraulique environnementale de l’Université de Cantabrie, en Espagne, et du Centre national pour la recherche atmosphérique des Etats-Unis a créé un outil permettant de calculer le risque présent et futur qui plane sur les activités menées dans les 2.013 ports côtiers les plus importants du monde.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Spilman Marie-Anne , mercredi 18 novembre 2020, 18:20

    Liège, port de mer remplacera Anvers! De quoi rabattre la superbe de certains. Constant Depièreux

  • Posté par marsily louise, samedi 21 novembre 2020, 12:45

    quel rabat-joie négatif !!!!

  • Posté par Weissenberg André, mercredi 18 novembre 2020, 15:20

    Voilà la ligne de front, dans cette bien mal nommée "lutte contre le changement climatique". Car c'est bien d'adaptation au changement climatique qu'il s'agit, et et qu'il faut évoquer en ces termes concrets et non en des formules martiales aussi vagues que trompeuses.

  • Posté par Suys Emmanuel, mercredi 18 novembre 2020, 2:30

    Incroyable le nombre d'experts auto-proclamés dans ces commentaires! Postulez donc au GIEC, puisque vous vous sentez capables d'y remettre soi-disant de l'ordre.

  • Posté par Philippe Pasman, mardi 17 novembre 2020, 14:57

    Encore le GIEC Toujours le GIEC. A croire que ces gens touchent une commission sur la vente d'éolien.

Plus de commentaires

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs