Accueil Société

Meurtre de l’étudiante Louise Lavergne: un policier renvoyé pour homicide involontaire

Deux autres policiers qui étaient poursuivis pour l’homicide involontaire de l’étudiante par défaut de prévoyance ou précaution ont obtenu un non-lieu.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Patrick Vanderlinden, un délinquant sexuel récidiviste de 54 ans, avait poignardé Louise Lavergne, une Française étudiante en médecine vétérinaire à l’ULiège, le 8 octobre 2017 à Liège. L’auteur des faits s’est suicidé en prison, ce qui a éteint les poursuites à son encontre, mais un dossier bis, concernant trois policiers liégeois, avait été ouvert. La chambre du conseil de Liège vient de se prononcer à ce sujet.

Les faits avaient eu lieu un dimanche en fin de journée alors que Louise, 22 ans, était seule dans son kot, dans le quartier du Longdoz à Liège. Son voisin, qui occupait l’appartement situé à l’entresol, avait frappé à sa porte, et il l’avait directement poignardée. La jeune femme était décédée sur le coup.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs