Walmart porté par la flambée des achats en ligne aux Etats-Unis

Son chiffre d'affaires a progressé de 5,2% pour s'élever à 134,7 milliards de dollars entre juillet et octobre, détaille un communiqué publié mardi.

Les revenus tirés des ventes sur internet ont bondi de 79% aux Etats-Unis, avec des clients profitant pleinement des services de livraison et de retrait en magasins de courses déjà préparées proposés par Walmart.

Les salariés "travaillent ensemble pour servir les clients et les communautés à travers de nouveaux outils pertinents", a souligné le directeur général du groupe de supermarchés, Doug McMillon. "Nous pensons que les nouveaux comportements des consommateurs vont largement persister et nous sommes bien positionnés pour offrir aux clients la valeur et l'expérience qu'ils recherchent", a-t-il ajouté.

A cette fin, Walmart a notamment lancé en septembre une offre de livraison gratuite contre un abonnement mensuel ou annuel, une initiative destinée à mieux concurrencer Amazon et son service Prime.

Le groupe a vu ses ventes augmenter davantage aux Etats-Unis (+6,2% à 88,4 milliards de dollars dans les supermarchés Walmart et +8,3% à 15,8 milliards dans les magasins Sam's Club) que dans les autres pays où il est présent (+1,3% à 29,6 milliards).

Aux Etats-Unis, Walmart a vu se confirmer les tendances de consommation liées aux mesures de restrictions incitant les gens à rester chez eux: les ventes de nourriture, de produits de nettoyage et de papier toilette ont fait preuve de "solidité".

Walmart met aussi en avant les ventes de produits pharmaceutiques ainsi que les ventes de biens comme les produits électroniques, les jouets et les équipements de sport.

Les ventes liées à la rentrée ou les achats de vêtements se sont en revanche moins bien tenus.

Le bénéfice net du groupe sur la période s'est envolé de 56% à 5,13 milliards de dollars. Ajusté par action et hors éléments exceptionnels, la mesure préférée des investisseurs de Wall Street, le bénéfice s'est élevé à 1,34 dollar, soit plus que les 1,18 dollar attendu par les analystes.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous