Paris et Messi à la fête contre City

Lionel Messi et Neymar.
 
belgaimage-181567407-full
PHOTONEWS_10943575-019
Le buteur providentiel a manqué aux Carolos.
PHIL
Morioka peu inspiré, contrairement à Vanlerberghe sur sa frappe pour faire 0-2.
Auteur du 2-2, Benito Raman a fait chavirer de bonheur les supporters mauves qui avaient fait le déplacement à Ostende.
photojoiner_photo (1)
@News
Van Aert sera bien épaulé dans sa quête de l’arc-en-ciel, dimanche. @News
@Belga
Dimanche, les candidats masculins au titre vont effectuer huit passages près de la gare de Louvain où se pressent déjà du public depuis plusieurs jours.
Verschaeren n’est pas toujours dans les petits papiers de Kompany. @News
Refaelov a égalisé sur penalty.
Belga
Belga
PhotoNews
Le choix de la rédaction
  1. Grâce à la reconstitution qui s’est déroulée dans la cellule de l’aéroport de Charleroi, la juge d’instruction connaît les propos que les policiers ont tenus alors qu’ils maintenaient Jozef Chovanec qui venait de se frapper la tête contre un mur à de nombreuses reprises.

    Affaire Chovanec: après les images, la juge a désormais les paroles

  2. Dans les grands magasins, les prix sont stables actuellement... mais seront rattrapés dès 2022 par l’envolée des coûts du transport et des matières premières.

    Supermarchés: le ticket de caisse n’augmentera pas avant janvier

  3. Lukaku DET

    Romelu Lukaku et les grands matches, l’histoire sans fin

La chronique
  • La «Lettre de la City»: la grande déconfiture de l’économie britannique

    Par Marc Roche

    Marc Roche

    L’économie bien comprise conduit tout naturellement à s’interroger sur le sens de notre société. Cette discipline, qui n’est pas que politique, invite à une pointe de philosophie, sans laquelle, comme toute technique, elle resterait sans âme. Vaste sujet à creuser à la lumière de l’actuelle déconfiture de l’économie britannique.

    Des queues interminables devant les stations-service, des automobilistes au bord de la crise de nerfs, des factures de gaz et d’électricité dans l’ascenseur, une hausse de l’inflation qui devrait entraîner un relèvement des taux d’intérêt des prêts immobiliers, des rayons « produits frais » et volaille des supermarchés vides… soudain, les coups pleuvent sur la cuirasse de Boris Johnson qui montre ses défauts.

    L’exode massif d’une main-d’œuvre indispensable

    Les pénuries d’essence et de produits alimentaires sont la conséquence directe du Brexit et de la pandémie. La sortie de l’Union européenne couplée à la crise sanitaire...

    Lire la suite

  • Allô, allô! Qui pour encadrer le prix du gaz, le nouveau grand perturbateur?

    Folle flambée : c’est le terme utilisé pour caractériser la hausse rapide du prix du gaz flirtant ce mardi avec les 85 euros le kWh, à comparer avec 50 euros début septembre, soit une hausse de 70 % dont personne ne prédit qu’elle va s’arrêter là, même si elle est redescendue à 60 % à la clôture des marchés. En cause, une tempête qu’un de nos interlocuteurs qualifie de « parfaite » car nourrie par des vents venus de tous les recoins du monde.

    Si la planète a...

    Lire la suite