La sélection sports

Analyse Les Diables rouges à un train d’enfer jusqu’au Mondial 2022

Entre l’Euro de juin, la Ligue des nations d’octobre et le Mondial de novembre 2022, l’équipe nationale s’apprête à vivre 20 mois à vitesse accélérée. La dernière ligne droite pour la génération dorée sera donc un long sprint ! Qui commencera par un triptyque pays de Galles – Tchéquie – Biélorussie avec un objectif de 9 sur 9.

Entretien Vital Borkelmans: «Les vrais perdants de l’élimination à l’Euro 2016? Marc Wilmots et moi!»

Dans l’histoire des Diables rouges, des matches ont marqué l’imaginaire collectif. Des moments de gloire comme l’Angleterre en 1954 (4-4, synonyme de premier point dans un Mondial), l’Argentine en 1982 (ce 1-0 par Vandenbergh face aux champions du monde), l’URSS en 1986, les Pays-Bas en 1994 (poteau rentrant d’Albert) ou le Brésil en 2018. Mais aussi des souvenirs plus douloureux comme le but de Platt en 1990 et ce 3-1 contre le pays de Galles en en quarts de finale à l’Euro 2016, qui demeure une pierre dans le jardin de cette génération dorée en quête de titres. Ces mêmes Gallois qui se dressent sur la route des Diables 5 ans plus tard… Ancien adjoint de Marc Wilmots de 2012 à 2016, Vital Borkelmans s’est replongé dans l’atmosphère de l’été 2016.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Accédez à tous les articles en illimité dès 9€ par mois

S'abonner