Coronavirus – La vie devant toi (saison 2), jour 500: les bracelets

Les bracelets du code couleur Covid-19 lancé aux USA.
 
Le choix de la rédaction
  1. Le nouveau ministère public «se chargera du traitement et du suivi de la plupart des amendes routières qui font l’objet d’une perception immédiate ou d’une transaction à l’amiable» selon le SPF Justice. © Belga.

    Sécurité routière: un nouveau parquet national pour traiter les milliers de «petits» délits

  2. OLYMPICS-2020-MTB_M-XCTRY-FNL

    JO2020: le rêve brisé de Mathieu van der Poel

  3. Des affrontements ont eu lieu devant le Parlement tunisien après l’annonce du président Saïed. © Fethi Belaid/AFP.

    Le Tunisie vit-elle un coup de poker ou un coup d’État?

La chronique
  • Coronavirus – La vie devant toi (saison 2), jour 500: les bracelets

    En juin dernier, aux Etats-Unis, il s’est passé un truc incroyable.

    Des bracelets de trois couleurs ont fleuri au poignet des gens. Des gens dans la rue, des gens au boulot lors du retour au présentiel, des gens à des fêtes, à des mariages, des concerts, des événements. On appelle ça « le code couleur Covid-19 » et il a été mis en place pour les personnes qui ne sont pas – ou plus – à l'aise avec les interactions physiques.

    Il y a le bracelet rouge, le plus radical, qui dit : « Hi ! I’m keeping my distances » (« Salut, je préfère garder mes distances »). Le jaune, sur ses gardes : « Okay with talking but not touching » (« On peut parler sans se toucher »). Et le vert, le plus cool de la bande, qui est totalement « Okay with hugs & high-fives » (« Ok pour les câlins et les tope-là »).

    La Chambre de commerce de Virginie – 650 entreprises, 500.000 employé.e.s – a classé temporellement ces trois...

    Lire la suite

  • Et si on arrêtait de jouer au toutologue?

    A chaque drame qui ébranle le pays, la même temporalité dans les réactions. L’effroi d’abord, devant une catastrophe qui nous ramène à notre impuissance. L’empathie ensuite, pour toutes ces victimes innocentes. Le besoin de comprendre enfin, et par là de trouver les fautifs s’il devait en exister.

    L’épisode de crues historiques qui ont endeuillé une partie du pays en ce mois de juillet n’échappe pas à ce rythme. Depuis...

    Lire la suite