Marc Van Ranst: «La gestion de la crise n’est tout simplement pas bonne en Belgique»

Marc Van Ranst: «La gestion de la crise n’est tout simplement pas bonne en Belgique»
Photo News

Marc Van Ranst s’est livré sans langue de bois à la presse néerlandaise sur la gestion belge de l’épidémie. Interviewé par nos confrères du quotidien ‘De Volkskrant’, il confie regarder le gouvernement de nos voisins « avec envie. »

« Nous sommes un petit pays densément peuplé avec une économie ouverte, mais cela vaut aussi pour les Pays-Bas, bien sûr. Malheureusement, il y a aussi deux grandes différences. Tout d’abord, nous n’avons tout simplement pas une bonne politique de gestion de la crise. Notre gouvernement décide très lentement, et ensuite le degré de respect des règles n’est pas bon non plus. Dès qu’un Belge voit une porte dérobée, il la franchit. C’est le cas par exemple lorsqu’il doit payer les impôts, mais aussi des mesures contre les maladies infectieuses. Bien qu’il faille dire que la majorité de la population respecte les règles. »

Le scientifique critique le système étatique belge. « Il n’y a pas moins de huit ministres de la santé, et je suis certain qu’ils ne se connaissent même pas par leur nom. C’est fou, bien sûr : si des décisions sont prises, une seule personne devrait prendre les décisions, après quoi les mesures devraient être mises en œuvre dans tout le pays. »

« Bien sûr, il n’est jamais possible d’agir avec force de cette manière » ajoute-t-il.

Il revient sur la formation du gouvernement fédéral, estimant que « parce que la formation du nouveau gouvernement était très difficile, des nouvelles élections nous pendaient au nez. Les politiques avaient donc peur de prendre des mesures impopulaires. Tout était chaque fois ralenti, malgré les recommandations urgentes des experts qui demandaient d’intervenir rapidement. »

Sur le même sujet
PolitiquePays-BasBelgique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous