Accueil Monde Afrique

«Ingratitude»: la star congolaise Tshala Mwana avait prononcé un mot de trop

Interpellée puis libérée après une nuit en détention, la chanteuse nie toute référence à l’actualité. Et se défend d’avoir visé le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi. Mais elle ajoute : « Il n’est pas mon ami »…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Après avoir été interpellée, la chanteuse Tshala Mwana a été libérée après une nuit passée en détention dans les locaux de l’ANR (agence nationale de renseignements). En cause, une chanson appelée « Ingratitude » accompagnée d’un clip vidéo illustrant un certain nombre de trahisons historiques dont la fable de La Fontaine, le Corbeau et le Renard, la trahison de Jésus de Nazareth par Judas, la rébellion de Satan contre son créateur… Et, in fine, des images de la passation pacifique du pouvoir entre Joseph Kabila et l’actuel président Félix Tshisekedi, à l’issue d’un accord de coalition dénoncé par les dirigeants actuels qui tentent de trouver une majorité de rechange.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs