Dossiers

Forbidden Stories

  • « Vous avez tué le messager, mais vous ne tuerez pas le message ». Telle est la devise du réseau mondial de journalistes d’investigation Forbidden Stories, dont Le Soir fait désormais partie.
  • Son but ? Poursuivre le travail de reporters menacés, censurés ou assassinés.

Maroc: entre expropriation et soupçons de délit d’initié, l’enquête interdite d’Omar Radi

Le 3 mars 2022, Omar Radi était condamné par la cour d’appel de Casablanca à six ans de prison pour « viol » et « espionnage ». Le journaliste marocain, dont le piratage du téléphone par le logiciel Pegasus avait été révélé en 2020, enquêtait alors sur les expropriations foncières. Une investigation que la plateforme Forbidden Stories, dont « Le Soir » est partenaire, a poursuivie. Et qui révèle comment des terres tribales sont tombées dans les mains d’une société dirigée par un proche du Roi.

Le Projet Pegasus

Sous la coordination de « Forbidden Stories », 16 médias, dont « Le Soir » et « Knack » en Belgique, ont eu accès à plus de 50.000 numéros de téléphone sélectionnés comme cibles par des clients de NSO, le géant israélien de la cybersurveillance. Plus de 180 journalistes figurent dans cette liste. Mais aussi treize chefs d’État, des politiques, des militants des droits de l’homme.

Le Projet Cartel

25 médias , dont « Le Soir », réunis au sein du réseau international « Forbidden Stories » publient une enquête sur les cartels mexicains de la drogue. Pour poursuivre le travail de Regina Martinez, une journaliste mexicaine assassinée.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Accédez à tous les articles en illimité dès 9€ par mois

S'abonner