USA: amendes pour des revendeurs Amazon ayant gonflé leurs prix sur des désinfectants

"Le gonflement des prix sur des produits de première nécessité pendant une urgence sanitaire sans précédent est une pratique absolument déraisonnable qui ne sera pas tolérée", a déclaré dans un communiqué la ministre de la Justice de l'Etat de New York, Letitia James.

"Plutôt que de s'assurer que les particuliers puissent se protéger du coronavirus, ces entreprises se sont sali les mains en vendant à des prix exorbitants des désinfectants pour les mains et d'autres produits nettoyants", a poursuivi Mme James.

Les trois entreprises devront payer des amendes de plus de 52.000 dollars et rembourser les clients de presque 23.000 dollars.

L'argent restitué sera versé directement sur les cartes de paiement ou sur les comptes bancaires des consommateurs lésés.

L'une des sociétés avait notamment facturé début mars entre 79,99 dollars et 129,99 dollars des bouteilles de deux litres de la marque Purell, qui se négocient généralement pour une vingtaine ou une trentaine de dollars.

Amazon appelle depuis plusieurs mois les responsables politiques américains à légiférer pour interdire les hausses excessives de prix pendant des situations de crise.

Le géant du commerce en ligne avait indiqué en mai avoir retiré plus de 500.000 offres et suspendu près de 4.000 comptes de vendeurs aux Etats-Unis pour avoir enfreint ses règles sur la détermination des prix.

Des parlementaires et des procureurs généraux américains continuent toutefois d'accuser Amazon de ne pas en faire assez pour lutter contre ces pratiques crapuleuses.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous