Accueil Société

Mobilité: au bois de la Cambre, on redoute la guerre des modes

Deux mobilisations, l’une en faveur l’autre en défaveur de la réouverture du bois de la Cambre aux automobilistes, se sont croisées ce mardi. En toile de fond, un dossier politique qui s’embourbe.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Sous un ciel gris et un air humide, de grosses grappes de cyclistes ont répondu à l’appel de plusieurs associations et collectifs (Gracq, Bruxel’Air, etc.) les incitant à venir se dégourdir les jambes mais surtout à exprimer leur mécontentement en faisant des tours de la boucle sud du bois de la Cambre. À la grosse louche ils doivent bien être 200, mais comme officiellement « ceci n’est pas une manifestation », les organisateurs ne s’amusent pas à compter. Cela ne les a pas empêchés d’accrocher quelques banderoles au kiosque autour duquel ils se sont rassemblés. « Reclaim the park », disent-elles. Soit « réclamez le parc », pour les anglophobes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Vanderschelde Pierre, vendredi 20 novembre 2020, 11:48

    Ceci n’est pas 1 parc ! Tout fonctionnait parfaitement. Ouverture en semaine et fermeture au niveau du lac le WE. Tous s’y retrouvaient. Comment arriver au lac et dans la forêt avec 2 enfants, les vélos les poussettes ? Les personnes voulant se restaurer au chalet Robinson ou à la brasserie de la patinoire et ne voulant pas ou ne « sachant «  plus faire de longs trajets à pieds ne peuvent donc plus s’y rendre, prendre juste 1 bon moment en terrasse pour les personnes plus âgées devient impossible ? Les PMR comment font ils ? Il n’y a casi personnes en semaine dans le bois. Il y a facilement moyen de partager l’accès et ce même le weekend. Tout fonctionnait avant . Mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

  • Posté par Dupont Vincienne, mercredi 18 novembre 2020, 0:29

    Pour qu'il y ait une guerre, il faut que quelqu'un la déclare. Et dans ce cas-ci, il ne fait aucun doute que la Ville de Bruxelles en coupant unilatéralement les voies qui permettaient de décongestionner les communes du Sud a été l'agresseur.

  • Posté par BEKE Eric, mardi 17 novembre 2020, 21:26

    Peut-être serait-il bon de rogner quelque peu le caractère hégémonique de la Ville de Bruxelles au sein de la Région. Ses dirigeants semblent se croire toujours à la fin du XIXè siècle, quand son expansionnisme au-delà du pentagone original, lui a permis de coloniser ses alentours au point de couper actuellement la Région du nord au sud. Soit on accepte le fait, et il faut fusionner les 19 communes ainsi que cette entité et la Région; soit on met l'accent sur la Région, on garde les communes, on recrée les anciennes (Laeken, Haren,...), on restitue les morceaux phagocytés (Ixelles), et surtout on détermine qui est compétent pour quoi. Pour l'instant on est assis entre deux chaises et on cumule les défauts des deux solutions. Le problème du Bois n'en est qu'un exemple.

  • Posté par Dechamps Pascal , mardi 17 novembre 2020, 21:04

    Ridicule les boucles sont désertes tous les jours

  • Posté par Rahman Mehdi, mardi 17 novembre 2020, 21:04

    Et tant que cycliste (souvent) et automobiliste (parfois), j'estime que cette fermeture est une aberration. Quand je suis a vélo, elle ne m'aide presque en rien. Quand je suis en voiture, elle me fait perdre 15 minutes. Ce qu'il faudrait, ce sont juste quelques feux rouges avec bouton ou casse vitesse pour permettre de traverser en toute sécurité: un quand on vient de l'avenue de la clairière vers l'allée du Derby, et même chose de l'allée du Derby vers Franklin Roosevelt. Et voila, traversée ouest-est pour les cyclistes, que je fais quotidiennement 4 fois (domicile-école+retour le matin, inverse le soir) résolu. Au minimum, rejoindre l'avenue de Brésil en venant d'Uccle en voiture devrait être possible, quel sens cela a-t-il de faire un détour dans les bouchons de la chaussée de la Hulpe? PS: Je suis membre du Gracq, mais sur ce coup là, je n'approuve pas leur action.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Vrai ou faux: les chiffres de Sciensano sont-ils pollués par des patients qui ne sont pas malades du covid?

Plutôt vrai. Si les admissions à l’hôpital ne recensent que des patients qui souffrent du covid, le nombre total de lits occupés dans les unités covid des hôpitaux belges inclut une partie de malades positifs au virus, mais admis pour une autre raison. Un phénomène que Sciensano ne peut pas chiffrer, mais qui n’est pas anecdotique vu la forte circulation d’omicron en ce moment.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs