Les Forces démocratiques syriennes - FDS - ont célébré leur victoire, samedi, après la chute de Baghouz, ultime réduit des djihadistes de Daesh.
© AFP
SYRIA-CONFLICT (2)
Idlib, le 14 mars
: l’aviation du régime et la russe ont encore frappé cette zone tenue par des djihadistes, 13 civils ont perdu la vie.
L’Attorney General adoubé premier négociateur ne connaît rien aux arcanes de la diplomatie ou des institutions européennes.
L’ambassadrice du Venezuela à Bruxelles.
Les opposants à un nouveau mandat présidentiel d’Abdelaziz Bouteflika descendent en masse dans les rue d’Alger pour dire «
stop
».
Christian Bale (à g.) et  Sam Rockwell (à d.),  métamorphosés pour  incarner Dick Cheney  et George W. Bush.
Charles Michel et le Roi saoudien Salman bin Abdulaziz Al Saud lors du sommet.
Des combattants du groupe terroriste se rendent aux Forces démocratiques syriennes à l’extérieur de Baghouz, le 20 février. Des miliers de personnes se trouvaient encore dans cette enclave vendredi, à l’approche de l’assaut final.
Selon les chiffres de l’Ocam, sur les 422 foreign terrorist fighters qui ont quitté le territoire depuis le début du conflit syrien, 130 sont déjà rentrés au pays et 142 sont officiellement décédés.
Rik Coolsaet est professeur émérite de relations internationales de l’Université de Gand et «
senior associate fellow
» à l’Institut royal des Relations internationales Egmont. Il est membre du groupe d’experts de la Commission européenne sur la radicalisation fondé en 2006 et du European Network of Experts on Radicalisation (ENER).
Le diplomate-vétéran allemand
Monica Witt, après son «
basculement idéologique
».
L’Israélien Netanyahou et l’Américain Pompeo sur la même longueur d’onde pour mettre la pression sur l’Iran.
Un des derniers sommets de la Ligue arabe s’est tenu à Koweït-Villeil y a cinq ans.
Le secrétaire d’Etat américain débarque ce mardi soir à Varsovie, en provenance de Bratislava et de Budapest, où il est arrivé lundi.
AWARDS-GRAMMYS_
Thomas Pierret: «Des persécutions mais pas de massacres de chrétiens en Syrie»
Mehdi Nemmouche, qui ne s’est toujours pas expliqué sur les faits, a confirmé qu’il se taisait pour protéger «
quelqu’un
».