Cofinimmo achète une maison de repos à Liège

Cofinimmo achète une maison de repos à Liège

La société immobilière réglementée Cofinimmo a annoncé mardi l’acquisition de la maison de repos et de soins «La Chartreuse», à Liège, pour un montant d’environ 29 millions d’euros.

La maison de repos et de soins a une superficie d’environ 11.000 mètres carrés et a été entièrement rénovée en 2014-2015. Elle compte 150 lits et 30 résidences-services. Le site est exploité par le groupe Vulpia dans le cadre d’un bail triple net indexé, d’une durée résiduelle de 23 ans.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. (FILE) SOUTH AFRICA SOCCER DIEGO MARADONA OBIT

    Diego Maradona, la main de Dieu et le doigt du Diable

  2. Mathieu Michel.

    «La lettre d’Ivan De Vadder»: Mathieu Michel, Sarah Schlitz et la cicatrice flamande

  3. Dans les rues commerçantes de Bruxelles, les magasins se sont déjà mis à l’heure des décorations de Noël.

    Coronavirus: l’Europe déconfine peu à peu, la Belgique se tâte toujours

La chronique
  • Coronavirus – «La vie en pause, saison 2, jour 22»: les doigts

    Hier, il s’est passé un truc incroyable.

    Incroyable au moins comme… comme… hum oui bon. Pas comme Chloé Caulier, 24 ans, qui a décroché lundi la médaille d’argent de l’épreuve de bloc aux championnats d’Europe d’escalade.

    C’est hyper chaud, le bloc. Il faut enchaîner 4 à 6 courts passages d’escalade, à vue, sans corde, ni mousquetons, ni baudrier, rien, juste les mains. Avec entre 4 et 8 prises de main par bloc et en 4 à 6 minutes chacun. C’est pas haut donc quand on chute, on s’y remet.

    Voilà donc pas incroyable comme ça mais plutôt comme toutes ces petites choses idiotes qui nous arrivent depuis huit mois et qui nous étonnent encore.

    Hier, vers 8 heures du matin, la température tentait vainement d’atteindre les 6 degrés. On voyait qu’elle essayait, qu’elle y croyait, avec le soleil là-haut, tout pâlichon, qui criait faiblement : « Vas-y, mais vas-y ! » Mais non.

    ...

    Lire la suite

  • Donner une perspective: le seul luxe permis dans ce cauchemar de la crise covid

    Pas de restaurants avant le 20 janvier (oui le 20 janvier !), pas de bars avant on ne sait pas quand, pas de rassemblements publics, la prolongation du couvre-feu (sauf la nuit du 24 et du 31 décembre), des fêtes en famille avec peu d’adultes dans une même pièce en même temps, la poursuite du télétravail. Que nous a appris le président Emmanuel Macron que les Belges francophones mais aussi néerlandophones ont regardé religieusement ce mardi soir ? Que le retour à la normale n’est pas pour demain, que tout...

    Lire la suite