Accueil Opinions

Régis Debray au «Soir»: «L’écologie est le premier grand récit pessimiste de notre histoire»

Dans son dernier essai, « D’un siècle l’autre », Régis Debray esquisse un bilan raisonné de son itinéraire d’« intellectuel français », qui aura vu mourir un monde et en naître un nouveau.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 5 min

La chouette de Minerve ne prend son envol qu’au crépuscule, affirmait Hegel. En clair, on ne comprend un processus historique que lorsqu’il est achevé. Le temps est venu, a estimé Régis Debray, de tirer quelques leçons sur le « monde d’avant », à la lumière de ses propres engagements.

En novembre 1967, vous avez pris 30 ans de prison en Bolivie pour avoir participé à la guérilla de Che Guevara. C’est là, à 10.000 kilomètres de Paris, que vous vous êtes découvert français. Or, à l’époque, une certaine gauche internationaliste levait les yeux au ciel lorsqu’on évoquait la « nation »…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Dentin Jean, jeudi 19 novembre 2020, 10:10

    Le retour de gaullisme ou l'art de regarder le futur dans un rétroviseur !

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs