Accueil Économie

Panama Papers: au coeur du scandale, le cabinet Mossack Fonseca dénonce un crime

Plus de journaux, dont « Le Soir », ont révélé la plus la plus grande fuite de données traitée par des journalistes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

L’enquête réalisée par plus de 100 journaux sur des avoirs dans les paradis fiscaux de responsables politiques ou personnalités de premier plan est un «  crime » et une «  attaque » contre le Panama, a affirmé dimanche le patron du cabinet d’avocats Mossack Fonseca.

«  C’est un crime, un délit », a déclaré Ramon Fonseca Mora, directeur et fondateur de Mossack Fonseca, après la divulgation de documents regroupés sous la dénomination « Panama papers » et provenant de ce cabinet d’avocats panaméen.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par L'HOOST - SOMERS, lundi 4 avril 2016, 9:13

    Si enqueter est un crime, frauder et couvrir les fraudeurs, c'est quoi?

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs