Après la déroute de l’Allemagne en Espagne, d’anciens champions du monde veulent le retour des «bannis» par Löw

Photonews
Photonews

Trois anciens champions du monde allemands Lothar Matthäus, Jürgen Klinsmann et Mesut Özil ont tous trois appelé à du changement au sein de la Mannschaft. Ils ont notamment soutenu le rappel du trio de joueurs bannis par le sélectionneur Joachim Löw au lendemain du 6-0 infligé par l’Espagne à l’Allemagne mardi en Nations League.

Le sélectionneur allemand Joachim Löw, qui a mené la Mannschaft à la victoire dans le Mondial 2014 mais qui n’a pu éviter l’élimination en phase de groupes quatre ans plus tard, semble assuré de garder son poste malgré la pire défaite de l’Allemagne depuis 1931. Löw a un contrat jusqu’à la Coupe du monde 2022.

Toutefois sa décision de ne plus faire appel à Thomas Müller et Jerome Boateng, les joueurs du Bayern, ainsi qu’Mats Hummels (Dortmund), est très critiquée.

« Je n’ai jamais vu un tel échec total. Il y aura d’autres discussions sur Hummels et Boateng. Vous avez besoin de ces leaders après une telle défaite. Lorsqu’il s’agit de leadership dans une équipe, Müller doit aussi être inclus », a déclaré Matthäus, champion du monde 1990, au journal Bild mercredi. « Je ne pense pas que Jogi Löw changera d’opinion sur les trois », a ajouté le détenteur du record de capes (150) avec l’Allemagne. « Löw ne doit pas faire une analyse de toutes les erreurs. La session vidéo durerait huit heures ».

Matthäus a également déclaré à Sky Sport News : « Avant un tournoi (l’Euro en juin), je ne changerais pas d’entraîneur. Si l’Euro tourne mal, alors il ne pourra pas rester. Même si ça se passe très bien, si j’étais lui, je penserai à arrêter après un grand succès ».

Özil, qui a pris sa retraite de l’équipe d’Allemagne en 2018 après une rencontre avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, souhaite également le retour d’un autre champion du monde de 2014 au sein de l’équipe. « Il est temps de reprendre @JeromeBoateng », a-t-il tweeté.

Klinsmann, vainqueur de la Coupe du monde 1990 et ancien entraîneur de l’Allemagne avant que Löw lui succède en 2006, a déclaré qu’un manque de leadership sur le terrain était le gros problème et Müller pourrait être la réponse.

« On n’a pas besoin d’un nouveau coach », a déclaré Klinsmann à la chaîne de télévision américaine ESPN avant de parler de Müller. « Le plus grand point d’interrogation est certainement la question du leadership. Qui est le véritable leader de cette équipe ? Personne sur le terrain à part Manuel Neuer, en tant que gardien de but, qui a franchi cette étape au cours des deux dernières années ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Photo News

    Par Xavier THIRION

    Anderlecht

    Anderlecht: l’énigme Mustapha Bundu

  • SOCCER EL D4 STANDARD VS LECH POZNAN

    Par Jonas Bernard

    Standard

    Dans le Top 7, le Standard est invincible: le club liégeois ne perd plus dans les «grands» matches!

  • Reuters

    Par Jean-François Patte

    Espagne

    Real Madrid: Eden Hazard risque de ne plus jouer en 2020

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous