Accueil Société

L’application Coronalert a atteint largement le seuil d’adhésion

Avec près de 2 millions de téléchargements, l’application a atteint le seuil d’adhésion qui lui permet d’être efficace.

Temps de lecture: 2 min

L’application Coronalert bénéficie désormais de près de 2 millions de téléchargements, soit un tiers de ce qui est possible en Belgique où il est estimé que 6,3 millions smartphones sont compatibles avec cette app, indique jeudi dans La Libre Belgique et L’Avenir, Axel Legay, professeur en cybersécurité à l’UCLouvain, chargé de cette application.

Une « bonne nouvelle », selon La Libre Belgique, qui réside dans le fait que le taux d’abandon est faible. « Le nombre de personnes qui ont téléchargé l’application et la désinstallent par la suite est limité », explique M. Legay. Coronalert a atteint largement le seuil d’adhésion (15 %) qui lui permet d’être efficace selon son concepteur.

À lire aussi Jean Stéphenne: «Se faire vacciner, c’est un acte civique»

M. Legay note en outre que les téléchargements sont en grande majorité en langue néerlandaise. « Un écart du côté francophone du pays existe mais est en train d’être comblé, d’après ce que nous observons actuellement. Les Flamands ont « foncé » plus rapidement, mais la tendance devrait finir par s’équilibrer entre les Régions. En Wallonie, on a avant tout débattu autour du respect de la vie privée. Depuis, des enquêtes, dont une de Test Achats, ont démontré qu’il n’y avait aucun risque », explique encore le professeur.

« On estime que, depuis son lancement, ce sont plusieurs dizaines de milliers d’alertes qui ont débouché sur des tests (NDLR, on serait proche des 100.000). Ces tests ont mis en évidence que plus ou moins 20 % des personnes alertées étaient positives », explique Axel Legay. Tous ces chiffres sont « des estimations obtenues à partir des observations de la base de données anonymisée qui contient le résultat du test et le code à 17 chiffres », précise-t-il encore. Et parmi ces personnes testées positive, « 50 % d’entre elles ont prévenu les personnes avec qui elles avaient été en contact ».

À lire aussi Sur les sites de crowdfunding, le complot, ça rapporte

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par RC Peeters, jeudi 19 novembre 2020, 14:23

    Sur Android seulement 3 111 personnes au total ont laissé une note, avec une note de 3,2 pas fameux et voici pourquoi votre batterie se vide avec l'application: full network access prevent device from sleeping run at startup view network connections pair with Bluetooth devices en consommation c'est pas triste et fonctionne même après le couvre feu!

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 19 novembre 2020, 14:52

    Et si vous mettiez votre redoutable intelligence au service d'un peu de réflexion?

  • Posté par Son Ivan, jeudi 19 novembre 2020, 13:20

    J'ai été faire un test la semaine dernière. Quand j'ai demandé au personnel soignant comment on allait faire le lien entre le résultat de mon test et l'application, ce fut comme si je parlais de physique quantique à mon chien (avec tout le respect que j'ai pour ce personnel mis à rude épreuve). En fait les équipes qui nous reçoivent ne sont pas informées des procédures. Donc j'ai des doutes concernant l'utilité de cette application. Merci de me démontrer que cela a une utilité.

  • Posté par Mathy Arthur, jeudi 19 novembre 2020, 10:55

    J'ai téléchargé cette application, mais j'aimerais que l'on m'explique une chose : Pourquoi les chiffres qu'elle communique (nouvelles hospitalisations ) sont-ils différents de ceux communiqués par Sciensano dans son rapport quotidien ? Là encore, comme dans toutes la gestion de cette crise, la Belgique donne l'impression d'un amateurisme, d'une impréparation et d'un manque de suivi inimaginable !!!

  • Posté par zangaglia sergio, jeudi 19 novembre 2020, 9:45

    Maintenant que les belges ont fait l'effort d'installer l'app, les gestionnaires peuvent faire l'effort de la faire fonctionner correctement. J'ai effectué le test (négatif!) il y a trois semaines et le résultat n'a jamais été enregistré dans le système bien que le code ait bien été enregistré au moment de la prise du tampon. Et si le résultat était positif ?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko