Coronavirus - Une reprise plus aisée que prévu pour GIMV

La société avait dû enregistrer de fortes dépréciations à la fin de son année comptable précédente (jusqu'à fin mars), en raison de la crise sanitaire. Mais ces derniers mois ont été moins rudes que prévu. "L'impact du Covid-19 a été très variable en fonction des secteurs, mais de manière générale, il a été moins négatif qu'attendu au départ", a indiqué la société. Elle renvoie notamment à la reprise des marchés boursiers et à la "résistance" de son portefeuille.

Cela lui permet d'enregistrer un bénéfice net de 94 millions d'euros au premier semestre contre un bénéfice de 51,4 millions au cours de l'exercice précédent. La société d'investissement a perçu 103,4 millions d'euros par la vente de participations alors qu'elle a elle-même investi 105,5 millions d'euros.

Un investissement a d'ailleurs été annoncé jeudi au sein de l'entreprise biopharmaceutique irlandaise SynOx Therapeutics. Un montant de 37 millions sera injecté dans le développement de l'emactuzumab, un traitement anticorps contre les tumeurs ténosynoviales. Il s'agit d'une maladie assez agressive qui s'accompagne de douleurs, de gonflements et de pertes de mobilité. Elle touche environ 70.000 personnes aux Etats-Unis et en Europe.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous