Accueil Culture

Nawell Madani: « J’ai parfois l’impression de servir de quota minimum »

Il aura fallu à peine deux ans à Nawell Madani pour se rendre incontournable dans l’univers de l’humour. En 2016, elle se lance dans le milieu du cinéma avec un premier film aux accents autobiographiques.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 4 min

Elle ne savait pas que c’était impossible, alors elle l’a fait. Aucune autre humoriste belge avant elle n’est montée seule sur la scène de Forest National. Un véritable défi pour Nawell Madani qui ne monte seule en scène que depuis trois ans. De Watermael-Boitsfort à Paris en passant par Anderlecht et l’Algérie, elle a su se faire un nom auprès du public mais également des professionnels.

Jouer à Forest National représentait

un rêve pour vous ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs