Trois quarts des personnes occupées dans les restaurants sont salariées

Peu de personnes occupées dans ces deux secteurs vivent avec de jeunes enfants, constate Statbel. La moitié des travailleurs des restaurants (51%) vivent avec au moins un enfant de moins de 25 ans, contre 40% dans le secteur des cafés et des bars.

Dans la restauration, 66% des travailleurs vivent en couple, mariés ou non. Près de la moitié, 48%, vivent en couple avec des enfants. Le personnel du secteur des débits de boissons présente une situation familiale légèrement différente: ils sont plus nombreux à vivre en couple (59%), mais moins à le faire avec des enfants (36%).

Les personnes qui travaillent dans un café ou un bar vivent plus souvent seules (24%) que celles qui sont occupées dans un lieu de restauration (18%). La proportion de familles monoparentales est similaire entre les deux secteurs et dépasse de peu les 11%.

Les deux domaines d'activité occupent un peu plus d'hommes que de femmes: 58% dans les restaurants et 59% dans les cafés et les bars.

Par ailleurs, une personne occupée dans la restauration sur cinq (21%) n'a pas la nationalité belge. Ce chiffre est de 15% dans les cafés et les bars.

Parmi les travailleurs des restaurants, 21% travaillent dans la Région de Bruxelles-Capitale, mais seuls 15% y habitent aussi. L'écart est plus faible pour les personnes occupées dans les cafés et les bars: 14% travaillent à Bruxelles et 11% y vivent.

C'est la province d'Anvers qui compte le plus d'habitants travaillant dans ces deux secteurs par rapport à l'ensemble de sa population.

Les personnes qui travaillent dans les cafés et les bars sont en outre généralement plus âgées que leurs collègues des restaurants, où 60% des personnes occupées ont moins de 45 ans, contre 48% dans les établissements de débit de boisson.

Quelque 113.744 personnes travaillaient début 2020 dans le secteur de la restauration, pour 21.541 dans les cafés et bars.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous