La tour KBC à Anvers va devenir un centre culturel

KBC a décidé de céder le bâtiment car outre les importantes manœuvres d'assainissement, la rénovation ultérieure constituera "pratiquement un projet de construction neuve", estime-t-elle.

La banque espère pouvoir conclure un accord définitif sur la vente avant la fin de l'année afin que les travaux puissent commencer au printemps. Ceux-ci dureront trois ans.

Katoen Natie a l'intention de transformer le bâtiment en une "Tour de la Culture", qui abritera également des commerces, des restaurants, des bureaux et des logements. La tour offrira, entre autres, des salles d'expositions temporaires et permanentes, des dépôts d'art, un atelier de restauration, un jardin de sculptures, une salle de cinéma, une librairie... La tour aura ainsi sa place parmi les autres grandes institutions patrimoniales et culturelles de la ville d'Anvers, expliquent les différentes parties dans un communiqué.

"En tant que natif d'Anvers, élevé dans le Seefhoek et éduqué au collège Saint-Jean Berchmans sur le Meir, j'ai un rapport très étroit avec la ville et ses lieux emblématiques. (...) La tour aura sa place parmi les autres fleurons patrimoniaux et culturels de la ville", assure Fernand Huts, CEO du groupe Katoen Natie.

La tour KBC élève sa centaine de mètres au bout du Meir, la principale artère commerçante de la Métropole. Construite à la fin des années '20 et au début des années '30, elle est considérée comme l'un des premiers gratte-ciel européens. Sa hauteur initiale était de 87,5 mètres avant une reconstruction en 1975 qui la fait culminer aujourd'hui à 95,75 mètres. KBC y était présente dès le début et une partie du personnel de la banque y était encore actif en 2018.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous