Coronavirus: les pays européens doivent « investir plus dans leurs personnels de santé», pointe l’OCDE

Coronavirus: les pays européens doivent « investir plus dans leurs personnels de santé», pointe l’OCDE

La pandémie de Covid-19 a « révélé les pénuries de personnel de santé » qui existaient déjà « dans de nombreux pays » européens, selon un rapport publié jeudi par l’OCDE, qui estime que ces Etats « devront investir davantage » pour leurs soignants.

Au moment où la deuxième vague épidémique déferle sur le Vieux continent, l’Organisation de coopération et de développement économiques tire les leçons de la première dans son « panorama de la santé » annuel. Parmi ces enseignements, l’OCDE retient que les systèmes de santé européens doivent « évoluer pour mieux répondre aux pics de demande ».

Pour les lits d’hospitalisation, les « solutions souples » mises en œuvre par plusieurs pays depuis le printemps (lits conventionnels convertis en soins intensifs, hôpitaux de campagne, transferts de patients) sont privilégiées, plutôt que des « hausses permanentes (qui) seraient coûteuses ».

« Le manque de personnel de santé a toutefois été une contrainte plus forte », car « la formation de soignants qualifiés exige plus de temps que la création de capacités temporaires », souligne le rapport.

Pour y remédier à court terme, la « mobilisation d’effectifs supplémentaires » via des « listes de réserve » est suggérée, la France étant citée en exemple sur ce point. Mais cela ne dispensera pas les Etats européens « d’investir davantage dans leurs personnels de santé », que la crise sanitaire a soumis à « des pressions extrêmes ».

L’OCDE souligne par ailleurs que les pays qui « ont mieux réussi que les autres à contenir la contagion », comme la Norvège et la Finlande, « étaient mieux préparés », avec « une stratégie efficace de dépistage, de suivi des malades et de traçage des contacts ».

Elle appelle donc les gouvernements à « arrêter des stratégies qui permettent de gérer correctement la reprise de l’activité économique, afin qu’il n’y ait plus d’autres confinements ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous