Accueil Opinions Chroniques

Présidentielle américaine: et si Trump revenait en 2024 ?

En ne prenant pas ses distances avec Trump, le Parti républicain est-il acquis à l’idée qu’il sera son meilleur atout en 2024 ? Un calcul risqué, mais plausible.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 6 min

La rumeur enfle à Washington : Donald Trump envisagerait sérieusement de se représenter à l’élection de 2024. Légalement, rien ne s’y opposerait : depuis 1947, le XXIIe amendement à la Constitution américaine fixe simplement à deux le nombre de mandats que peut exercer le président des États-Unis, sans préciser leur étalement dans le temps.

Les come-back politiques sont toutefois rares en Amérique, singulièrement lorsqu’on a perdu un scrutin présidentiel. Seul Grover Cleveland a réussi à reconquérir la Maison Blanche après en avoir été délogé par les électeurs quatre ans plus tôt. C’était en 1892…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Andre Georges-marc, vendredi 20 novembre 2020, 15:11

    Qu'il parte d'abord, et nous verrons la suite. Le 21 janvier 2021 il perdra ses immunités et sera confronté à ses problèmes sachant que sa fortune est surtout construite sur du bluff et des crédit. Voyons comment il fera face à ses problèmes financiers et fiscaux. C'est indubitablement sa peur de cela qui explique son refus d'admettre sa défaite. Quant à ses 73 millions d'électeurs de 2020, nous sommes tous conscients de la versatilité de l'électorat américain. Il est certain qu'une partie de ces votants restera embrigadée dans des sectes religieuses, convaincue du caractère existentiel du port d'armes et complètement idiote. Mais si une part de ces votants retrouve un niveau et une qualité de vie qu'elle croit avoir perdu, si les discours qu'elle entend la rassure, nombre de ces votants républicains extrémistes sont capables demain de soutenir des idées beaucoup plus sociales. N'oubliez pas, et il suffit de voir les reportages qui nous sont parvenus ces dernières années et mois pour que cela saute aux yeux, que ces électeurs sont en tous points les défavorisés, versatiles et manipulés par le système du jour. Aujourd'hui ils disent rouge et demain ils diront bleu.

  • Posté par Vanden Eynde Luc GME, vendredi 20 novembre 2020, 14:29

    Peut-être qu'avant les élections de novembre 2023, Barnum aura ramassé 215 ans de prison pour tous ses délits. Six (au moins ) procès aux trousses ! Du coup, la question est réglée. Attention, je dis 215, mais çà peut être moins ou plus, enfin assez pour un impeachment de facto, il aura 78 ans, mais avec sa fortune, il peut tout acheter, même des années de vie en plus. La technique n'a pas de limites, si on douille ! TRUMP HIBERNATUS. ll sera candidat en 2040. Puis, il y a les juges qu'il a lui-même nommés, et qui lui doivent au moins un petit merci. Ils sont nommés à vie, ils auront l'opportunité de témoigner de leur gratitude.

  • Posté par Vanden Eynde Luc GME, vendredi 20 novembre 2020, 14:22

    Peut-être qu'avant les élections de novembre 2023, Barnum aura ramassé 215 ans de prison pour tous ses délits. Six (au moins ) procès aux trousses ! Du coup, la question est réglée. Attention, je dis 215, mais çà peut être moins ou plus, enfin assez pour un impeachment de facto, il aura 78 ans, mais avec sa fortune, il peut tout acheter, même des années de vie en plus. La technique n'a pas de limites, si on douille ! TRUMP HIBERNATUS. ll sera candidat en 2040. Puis, il y a les juges qu'il a lui-même nommés, et qui lui doivent au moins un petit merci. Ils sont nommés à vie, ils auront l'opportunité de témoigner de leur gratitude.

  • Posté par Bilquin Alain, vendredi 20 novembre 2020, 11:05

    Dans 4 ans, beaucoup des "vieux blancs" qui ont voté pour lui seront morts....et peut-être qu'avec un peu de chance.. (les américains peuvent quand même en avoir un peu) ce "président de pacotille" le sera aussi!! J'ai bien aimé la photo de Rudy Giuliani pendant une interview où il transpire beaucoup, et qui a la teinture de ses cheveux qui lui coule le long de la joue. Il a sûrement le même coiffeur que l'escroc. Et à 20.000$ la journée, on comprend qu'il se démène... mais sera-t-il payé.. là, je suis moins certain!

  • Posté par CREPIN Hugues, vendredi 20 novembre 2020, 10:06

    Cela dit, différentes cours de justice attendent le 10 janvier et pas qu'aux USA. Dans sa fuite en avant, Trump se rend compte que 4 ans de parenthèse vont se refermer et pas que ses anciens ennuis sont toujours là, certains ont même grossi. Milliardaire, certes, mais avec 1.300.000.000$ de dettes déclarées ad minima et des accusations d'abus de biens sociaux (il n'a pour ainsi aucun revenu), le citoyen Trump est peut-être en réalité extrêmement pauvre. C'est le défaut des gros chiffres, la balance peut faire extrêmement mal.

Plus de commentaires

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs