Turquie: la banque centrale relève fortement son taux directeur

Cette spectaculaire hausse intervient après le double remplacement début novembre du ministre des Finances Berat Albayrak, gendre du président, par Lütfi Elvan, et du gouverneur de la banque centrale Murat Uysal, par Naci Agbal.

La réunion jeudi du comité de politique monétaire de la banque centrale, la première depuis l'arrivée de M. Agbal, était perçue comme un test de crédibilité pour cette institution dont l'indépendance est mise en doute par les marchés.

Ces derniers réclamaient depuis plusieurs mois une hausse significative des taux de la banque centrale pour enrayer l'inflation, mais l'institution les avait au contraire plusieurs fois baissés, sous la pression de M. Erdogan.

Signe de la satisfaction des milieux économiques après l'annonce de la banque centrale jeudi, la livre turque a bondi de 2% face au dollar, avant de se stabiliser à environ 7,60 contre un billet vert à 13h00 HB.

Après les changements dans son équipe, M. Erdogan a promis qu'une "nouvelle ère" allait s'ouvrir, s'engageant à améliorer l'état de droit et prendre les mesures nécessaires pour redresser l'économie, quitte à boire des "potions amères".

Jeudi, la banque centrale s'est engagée à mettre en oeuvre un "resserrement monétaire transparent et vigoureux" pour combattre l'inflation, qui s'élevait en octobre, en glissement annuel, à 11,89%.

 
 
À la Une du Soir.be
  • 10897299-134
    Standard

    Au caractère, le Standard reste dans le coup

  • B9725354013Z.1_20201126081432_000+GS9H4I48L.1-0
    Société

    Comité de concertation: les thèmes qui seront abordés

  • Sophie Quoilin
    Société

    Les experts contre tout allégement du confinement

À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous