Philippe Montanier peste contre la sélection marocaine, qui a obligé Amallah à faire le déplacement pour constater sa blessure: «Ce n’est pas très responsable…»

Philippe Montanier peste contre la sélection marocaine, qui a obligé Amallah à faire le déplacement pour constater sa blessure: «Ce n’est pas très responsable…»
Photo News

La trêve internationale aura fait du bien aux Standardmen. Avec le calendrier que l’on connaît, l’accumulation des matches commençait à se faire sentir dans les jambes liégeoises. Ce break forcé a donc été accueilli avec pas mal de soulagement en bord de Meuse. « Ça a fait du bien aux joueurs, mais au coach aussi », sourit Philippe Montanier. « C’est régénérant sur le plan mental, mais ça permet aussi de retravailler certaines choses. Des choses qui devraient, normalement être acquises, mais qui peuvent vite s’oublier si on ne les travaille pas quotidiennement. Cette semaine, on a donc pu vraiment travailler avec certains joueurs, ce qui est satisfaisant. »

Avec certains seulement, le coach le précise bien. Car d’autres étaient en déplacement avec leur sélection. Comme, par exemple, Bodart, Cimirot, Boljevic, Bokadi, ou encore… Amallah ! Touché au genou, il pourrait bien faire l’impasse sur la rencontre de samedi (au même titre que Muleka). Mais la sélection marocaine a tout de même voulu que l’offensif fasse le déplacement, juste pour vérifier sa blessure… « On aurait préféré qu’il reste au club », peste le coach liégeois. « Personnellement, je trouve que ce n’est pas très responsable de faire voyager un joueur en ces temps de crise sanitaire. Il a dû prendre le train, l’avion… Mais ce n’est que mon avis. Laisser les joueurs aller avec leur sélection, je suis pour. Je sais que ça leur fait du bien, ils retrouvent d’autres coéquipiers, ils retournent dans leur pays natal,. Mentalement, ça leur fait souvent beaucoup de bien. Mais il faut qu’ils soient aptes… »

Toutefois, le coach tient à rassurer : les joueurs sont régulièrement testés au Covid, il ne devrait donc pas y avoir de mauvaise surprise dans les prochains jours. « Ils sont testés avec leur sélection, ils se font tester en revenant… À force, certains vont attraper de grosses narines ! »

L’entraîneur français devra donc se passer des services de Muleka, de Vanheusden, très certainement d’Amallah, mais également de Raskin. Le jeune médian est suspendu pour accumulation de cartes jaunes. « Moi, j’étais au courant », explique le coach, en référence à la mésaventure arrivée à son joueur avec les Diablotins. « Mais ce n’est pas grave, ça arrive. Le seul souci, c’est que Cimirot rentre tard ce jeudi, donc il n’aura qu’un entraînement. Mais on a aussi Shamir qui peut jouer. Il a d’ailleurs fait une bonne semaine d’entraînement après avoir été absent à cause du Covid. »

Montanier a donc plusieurs options à sa disposition pour affronter Eupen, une équipe qu’il craint. « Ils n’ont perdu qu’un seul match à l’extérieur, c’était contre Genk. Et c’était plus proche du 4-4 que du 4-0 ! Je me méfie de chaque adversaire, mais je m’en méfie encore plus quand ils sont presque invaincus à l’extérieur ! »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Dans les années 80, Maradona faisait les beaux jours de Naples, Platini de la Juventus.

    Par Emanuela Audisio

    Football international

    Michel Platini: «Pour les jeunes, personne n’arrive à la cheville de Diego Maradona»

  • iPiccy-collage

    Par A.C. avec J.B., D.S., G.R. et X.T.

    Standard

    Deux gardiens fiables, de l’instabilité dans le milieu,... Voici notre grande comparaison de chaque ligne de jeu avant Anderlecht-Standard

  • 2513891

    Par Cédric Martin (avec Fr.L.)

    Charleroi

    Defays, de futur Mazzù à éternel T2 de Charleroi?

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous