Police et justice

La sécurisation des institutions juives continue d’inquiéter

A partir du 1er septembre, date programmée de la fin de l’opération Vigilant Guardian, la protection des lieux liés la communauté juive incombera aux zones de police et plus aux militaires. A Anvers, la police locale ne veut pas assumer cette charge seule. Pendant que la pression est maintenue sur le fédéral, les associations communautaires exigent des garanties.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Accédez à tous les articles en illimité dès 9€ par mois

S'abonner