Police et justice

«Le huis clos des assises anversoises crée un dangereux précédent»

Lundi dans le dossier de l’assassinat de Julie Van Espen, la cour d’assises d’Anvers a prononcé le huis clos pour tout le procès jusqu’à la délibération sur la culpabilité. Cela risque, alertent des avocats spécialisés, de donner l’image d’une justice qui ne veut pas que le grand public s’attarde sur ses potentiels dysfonctionnements.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Accédez à tous les articles en illimité dès 9€ par mois

S'abonner