Accueil Société

Défense: l’achat des F-35 à nouveau remis en cause

Les Etats-Unis investissent beaucoup dans une future génération d’avions de chasse, ce qui irrite des parlementaires belges. La ministre de la Défense annonce un débat sur l’actualisation des capacités.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Les Etats-Unis nous ont vendu une dinde pour financer leur aigle. » Volontairement imagée, la formule a été utilisée, ce mercredi, en commission Défense par le député CDH Georges Dallemagne alors qu’il commentait le volet consacré aux futurs F-35 de la force aérienne dans la note de politique générale de Ludivine Dedonder, la ministre PS de la Défense.

« Cet appareil est tellement peu fiable que l’armée américaine a réduit ses achats », poursuit le parlementaire en ajoutant que cet avion « rencontre toujours énormément de difficultés en intervention » et qu’il est « toujours mis en difficulté lors de combats avec d’autres appareils ». Surtout, « l’avionneur américain Lockheed-Martin a cessé la recherche et développement sur le F-35 et consacre toutes ses capacités et tous ses budgets au successeur du F-35, un avion de chasse de sixième génération dont un prototype a déjà volé en septembre ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

42 Commentaires

  • Posté par Gilson Maurice, vendredi 20 novembre 2020, 23:00

    Déjà, Decrem avait pris position pour l'avion américain avant la finalisation du contrat avec les américains par Vandeputte . Deux ministres flamands...mais n'y voyons pas malice . On aurait pu creuser un peu plus loin .

  • Posté par Nivaille , vendredi 20 novembre 2020, 15:28

    Merci Carlito Michel !!!

  • Posté par ANCION Martine, vendredi 20 novembre 2020, 14:18

    Au coût des F-35, il faudra ajouter le coût des militaires, pilotes et techniciens, à former... aux USA !

  • Posté par Vanden Eynde Luc GME, vendredi 20 novembre 2020, 14:56

    Sans compter les modifications locales indispensables à l'utilisation. Aménagement des hangars, plates-formes, Tout sur notre ardoise, bien sûr..

  • Posté par Courtois Christophe, vendredi 20 novembre 2020, 12:37

    Les USA jouent sur les 2 tableaux, ils velent qu'on participe à l'OTAN et qu'en plus on s'équipe avec leur matériel. Pourquoi dès lors ne pas s'équiper avec des rafales et des bombes atomiques Françaises, achetons local, ça nous coutera moins cher et au moins il y aura des retombées économiques entre nos 2 pays. Comment l'Europe poura t'elle devenir autonome si elel n'est pas capable de s'affranchir des USA et de ses dictats économiques. C'est honteux de constater la compromission de nos décideurs politiques sur la question de ces contrats et du montant engagé en ces temps de crise, c'est scandaleux.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs