Accueil Société

Coronavirus: la Suède durcit le ton

Le royaume nordique garde ses recommandations, mais multiplie les obligations pour faire face à la deuxième vague

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

La Suède, le pays qui n’a pas confiné, multiplie les restrictions. Le premier ministre Stefan Löfven a tenu cette semaine pas moins de trois conférences de presse pour annoncer une nouvelle interdiction de visite des maisons de retraite, un plan national de vaccination, et surtout, à partir du 24 novembre, la limitation des événements publics à huit personnes. Une mesure sans précédent qui concerne toutes les manifestations nécessitant une autorisation de police comme les spectacles, les conférences, les compétitions sportives… Autant dire qu’ils sont condamnés à l’annulation pour au moins quatre semaines. Les tablées dans les restaurants, qui sont toujours ouverts, sont aussi limitées à huit. Autre mesure annoncée la semaine dernière et qui entrera en vigueur ce vendredi : l’interdiction de la vente d’alcool après 22 heures. Et il ne s’agit pas cette fois de simples recommandations telles qu’on les affectionne en Suède : tout contrevenant s’expose à une lourde amende, ou à une peine de prison qui peut aller jusqu’à six mois.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

  • Posté par Dauvrin Jean-Marie, vendredi 20 novembre 2020, 19:12

    Pourquoi Alysson s'est-elle suicidée? Parce que son commerce était fermé. Pourquoi cette fermeture? Pour casser l'épidémie. Pourquoi casser l'épidémie? Pour ne pas surcharger les hopitaux. Pourquoi ne pas surcharger les hôpitaux? Pour pouvoir assurer des soins à tous, covid ou NON . Alors que diable qu'attendons nous pour être responsables afin que tous puissent être soignés ou gagner leur casse-croûte? Manifestement la première vague n'a pas servi de leçon, on est bien vite retombé dans le moi-je, toujours à chercher une raison pour ne pas faire ce qui est demandé. Tout le monde a envie de retourner au resto, au café, en vacances, aller au magasins, voir des amis... mais purée on n'y arrivera pas si on ne tire pas la charrette dans la même direction.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 20 novembre 2020, 18:40

    Me voilà bien aise! Voici déjà, rien qu'en une page, trois exemplaires de commentateurs dont le discours aura été partagé entre la remise en question et la critique systémique et systématique: des politiciens, des experts, des chiffres, des policiers, des études, des journalistes et des intervenants benêts (ou simplets, ou "golem") comme moi. Trois héros de la page blanche, toujours prêts à ne déverser que leur fiel et leur bile, à critiquer et déformer les propos des autres, à contredire sans souci de véritable dialogue, à asséner et empiler leurs "arguments" sans être ouverts le moins du monde à ceux des autres, à se faire mielleux juste pour se foutre de l'autre, à amalgamer (on mélange deux sujets qui n'ont rien à voir pour essayer d'enfoncer), à raconter tout et surtout n'importe quoi, à se profiler comme des spécialistes politiques, comme grrrrands connaisseurs scientifiques, comme parangons de sociologie, comme psychologues aigus, comme grands démocrates. À ressasser ad nauseam les mêmes références fallacieuses. Pas une once de générosité dans leur propos, pas d'empathie sinon feinte pour leur permettre de critiquer encore et encore. Aucun sens critique. On les reconnaît régulièrement à leur absence totale d'humour, seule compte la diatribe. Donc oui, cela peut rendre agressif ceux qui aimeraient comprendre, qui aiment échanger et apprendre, qui en ont marre de voir vilipendées des personnes de qualité. Oh! ce ne sont pas les seuls dans le collimateur, il y a aussi le-bobo-rebelle-matamoresque-qui-conchie-la-police et porte le refus de porter le masque comme un étendard, ou la folle furieuse qui voit voler les icônes et "à qui on le fait pas". D'accord, ça ne sert à rien d'écrire tout ça. Sauf que ça tellement de bien. J'ai fait mon petit caca nerveux.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 20 novembre 2020, 23:35

    CQFD

  • Posté par RC Peeters, vendredi 20 novembre 2020, 22:15

    Je pense que l'on vient de trouver la personne pour tester tous les différents vaccins pour la Belgique et il en a besoin, mais il n'y a pas que le COVID!

  • Posté par Staquet Jean-marie, vendredi 20 novembre 2020, 21:37

    De fait, vous avez sans doute voulu dire quelque chose. Mais quoi? Saluons l'effort :)

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs