Coronavirus: Espagne, Italie, Luxembourg… le point sur la pandémie en Europe

Coronavirus: Espagne, Italie, Luxembourg… le point sur la pandémie en Europe

Les 52 pays de la région européenne constituent la zone la plus touchée dans le monde en nombre de cas. Plus de 15 millions de cas du nouveau coronavirus ont été officiellement recensés en Europe depuis l’arrivée du virus sur le continent début 2020, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de bilans fournis par les autorités de santé, mardi en début de soirée.

En Espagne, la Catalogne va rouvrir ses bars, ses restaurants et ses cinémas

À l’instar du reste de l’Espagne, en état d’urgence sanitaire depuis fin octobre, l’incidence du virus est en train de baisser en Catalogne. La région a annoncé jeudi la réouverture des bars, restaurants et cinémas lundi prochain après plus d’un mois de fermeture, dans le cadre d’un plan d’assouplissement des mesures prises pour faire face au Covid-19. Les cinémas, théâtres et salles de spectacle pourront également rouvrir avec un taux de remplissage de 50% au maximum. Mais le couvre-feu et le bouclage partiel de la région resteront en vigueur.

Cette région très touristique du nord-est de l’Espagne avait fermé ses bars et ses restaurants le 16 octobre afin de freiner la pandémie, instaurant également un couvre-feu et un bouclage partiel de son territoire.

L’Espagne reste toutefois l’un des pays les plus touchés par la pandémie dans l’Union européenne, avec plus de 42.000 morts et plus d’1,5 million de cas.

Italie

Le nombre de décès dus au coronavirus en Italie atteint à nouveau des sommets alarmants. De lundi à mardi, plus de 730 personnes sont mortes du virus. Ce sont des chiffres comparables à ceux d’avril de cette année, l’un des pires moments de la pandémie en Italie. Au total, 46.500 personnes sont mortes dans la Botte depuis le début de l’épidémie.

Malgré tout, les experts voient également des signes positifs: le nombre quotidien de nouvelles infections est en baisse. Il y en avait 32.000 mardi, 35.000 mercredi dernier.

Le gouvernement italien a renforcé les mesures de prévention en octobre. Sept régions sont ainsi classées «zones rouges»: les gens n’y sont autorisés à quitter la maison que pour faire leurs courses ou aller travailler.

Lockdown au Luxembourg

Le gouvernement luxembourgeois se prépare à un nouveau confinement dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus.

«Si les chiffres ne s’améliorent pas, nous devrons demander à la Chambre des députés lundi prochain d’adopter de nouvelles mesures», a déclaré mardi le Premier ministre Xavier Bettel. Le gouvernement a donc préparé un paquet de mesures dont l’entrée en vigueur sera décidée lundi.

Le Luxembourg a enregistré jusqu’à présent 9.286 cas de contamination au coronavirus et 236 décès. Par ailleurs, 211 personnes sont hospitalisées dont 46 en soins intensifs.

La Suède, qui mène une stratégie moins stricte qu’ailleurs en Europe, va limiter pour la première fois les rassemblements publics à huit personnes maximum.

Allemagne, France, Suède, Irlande

Le niveau des contaminations en Allemagne est encore «trop élevé» mais les nouvelles restrictions mises en place au début du mois «sont efficaces» et incitent à «l’optimisme» sur l’évolution de la situation épidémique, a estimé jeudi l’autorité sanitaire de référence. Lundi, Angela Merkel a appelé les Allemands à réduire encore davantage les contacts «à un minimum».

L’épidémie de Covid-19 semble régresser en France où les courbes des nouvelles entrées à l’hôpital se stabilisent, mais «il est trop tôt pour crier victoire», a prévenu lundi le gouvernement.

La Suède, qui mène une stratégie moins stricte qu’ailleurs en Europe, va limiter pour la première fois les rassemblements publics à huit personnes maximum.

L’Irlande prévoit d’en faire autant avec la destruction programmée de 100.000 mammifères.

L’OMS prudente par rapport aux vaccins

Les vaccins n’arriveront pas à temps pour lutter contre la deuxième vague de la pandémie de Covid-19, et beaucoup de pays «vont continuer à l’affronter sans vaccins», a prévenu mercredi le responsable des situations d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Quant au directeur du laboratoire allemand BioNTech, qui travaille avec l’Américain Pfizer sur un vaccin contre le Covid-19, il a estimé jeudi « possible » son autorisation et sa distribution d’ici la fin de l’année aux Etats-Unis ou dans l’Union européenne.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous