Moukoko, prodige de Dortmund, pourrait devenir le plus jeune joueur de l’histoire de la Bundesliga ce samedi

Photonews
Photonews

Non content de disposer avec Erling Haaland, 20 ans, d’un talent offensif exceptionnel, le Borussia Dortmund s’apprête à lancer dans le grand bain professionnel Youssoufa Moukoko. Pépite de l’académie du club, cet attaquant germano-camerounais a fêté ses 16 ans vendredi. Samedi, il peut devenir le plus jeune joueur à fouler une pelouse de Bundesliga à l’occasion du déplacement de Dortmund au Hertha Berlin. Jamais, un jeune joueur n’a bénéficié d’autant d’attente médiatique en Allemagne que Moukoko qualifié de « wonder kid », « goal machine », « gifted (doué) ».

International allemand U20, « Moukoko a un talent qu’on ne voit pas souvent », a déclaré à son sujet le sélectionneur de l’Allemagne Joachim Löw.

Arrivé à 11 ans de St-Pauli au centre de formation de Dortmund, le natif de Yaoundé a tout de suite sauté les catégories d’âge. Chez les U17, il a capitalisé 90 buts en 56 matches et en U19 il a trouvé le chemin des filets à 47 reprises en 25 apparitions.

« Youssoufa doit maintenant franchir le pas, la catégorie U19 est trop facile pour lui », estime l’international turc Nuri Sahin, 32 ans, qui détient le record de précocité en Bundesliga, avec 16 ans et 335 jours, déjà sous le maillot de Dortmund.

Le « gène du but »

Cette réussite précoce a suscité des jalousies. Il a été accusé en 2016 d’avoir menti sur son âge et a dû rechercher des papiers officiels pour prouver sa bonne foi. Plus récemment, il a fait l’objet d’insultes racistes des fans de Schalke dans le derby entre U19.

Il en faut plus pour déstabiliser le garçon qui se sent bien dans le groupe pro du Borussia. Outre les trois Diables rouges (Witsel, Meunier, Thorgan Hazard), Moussoko côtoie des très jeunes éléments comme Bellingham (17 ans), Giovanni Reyna (18), Jadon Sancho (20) et Erling Haaland (20).

Le Norvégien ne tarit d’ailleurs pas d’éloges pour son jeune coéquipier. « Je ne veux pas mettre de pression, mais c’est le meilleur joueur de 15 ans que j’ai jamais vu dans ma vie ».

Une opinion que partage Hans-Joachim Watzke, le CEO du Borussia : « Youssoufa a le gène du but. Peu importe que vous marquiez trois ou quatre buts chez les moins de 19 ans. Si vous le faites régulièrement, vous avez le gène. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous