Yves Van Laethem sur le coronavirus: «La deuxième vague est moins meurtrière que la première» (vidéo)

Le nombre de contaminations confirmées au coronavirus est toujours en baisse. Du 10 au 16 novembre, il y a eu 4.353 contaminations quotidiennes en moyenne, soit une diminution de 37 % par rapport aux sept jours précédents, a confirmé vendredi le porte-parole interfédéral Steven Van Gucht lors du point de presse de l’Institut de santé publique Sciensano et du Centre de crise.

« Les chiffres diminuent de moitié tous les onze jours. C’est moins prononcé qu’il y a une semaine, quand il y avait encore une réduction de moitié tous les sept jours », a déclaré Steven Van Gucht.

« Ces derniers jours, on a une reprise de la diminution un peu plus significative et donc nous espérons que cette relative stabilisation que nous avons craint n’était qu’un effet transitoire, temporaire, et que ceci sera confirmé dans les données des prochains jours », a précisé Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral francophone.

« La deuxième vague a fait de nombreuses victimes mais elle est moins meurtrière que la première », a également contextualisé Yves Van Laethem. Cela est dû aux progrès réalisés dans la manière de soigner les patients et à l’expérience qui a été acquise.

« Le taux de mortalité en Belgique est particulièrement élevé est l’un des plus élevés d’Europe même s’il est en baisse, a toutefois rappelé le scientifique. Il y a une mortalité extrêmement significative à déplorer dans notre pays. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous