Accueil Opinions Cartes blanches

«Comment la pandémie sert de prétexte pour relancer la spéculation financière»

L’épidémie de coronavirus est une tragédie humaine. Mais pour l’industrie de la finance, c’est surtout une aubaine inespérée pour capter des subsides publics injustifiés. Après avoir obtenu des aides massives lors de la première vague de la pandémie, elle s’apprête désormais à bénéficier d’un affaiblissement scandaleux de plusieurs règles limitant la spéculation financière, affirment dans une carte blanche Philippe Lamberts et Olivier De Schutter

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Les métiers les moins bien rémunérés sont souvent les plus utiles à la société. Et inversement.

Chacune à sa manière, la crise financière de 2008 et la crise sanitaire de 2020 sont éclairantes à ce sujet. La crise actuelle démontre chaque jour combien les personnels hospitaliers, épuisés et sous-payés, fournissent des services essentiels à la population. La crise de 2008 avait révélé à quel point les traders, qui engrangent des bonus indécents en spéculant sur les marchés, exercent un métier dont l’utilité sociale est négative. Leur activité ne contribue en effet qu’à aggraver l’exploitation de la planète et la captation de la richesse par un petit nombre. De ce constat découle un double impératif : revaloriser les salaires des professions en première ligne face au virus (personnel soignant, travailleurs et travailleuses dans les domaines de la livraison, manutentionnaires, éboueurs, emplois de nettoyage, etc.) et réduire fortement le niveau des rémunérations des traders et des banquiers.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par gabriel spinnler, lundi 23 novembre 2020, 12:04

    Quel est le nom de ces paquets de mesures et où peut-on les lire?

Aussi en Cartes blanches

Carte blanche La santé au cœur de la reconstruction du commun

Le 12 août dernier, en adoptant son plan « climat et santé » le Congrès américain a non seulement marqué un tournant dans la politique des États-Unis, mais il a surtout montré la direction vers laquelle nos sociétés doivent s’engager. Enfin, nous prenons conscience que c’est la santé qui doit gouverner le monde.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs